Par Marco Polisson

Comme nous vous l’annoncions cet été, les talibans verts ont mis en œuvre une nouvelle piste cyclable sur le pont Poincaré, qui relie Lyon à Caluire. Prochaine bataille : le boulevard de Stalingrad. Un nouvel épisode de la série #Lyon écolo *.

Le mode opératoire de la secte écologiste est désormais connu et la manipulation se passe en trois temps.
Premier temps : des associations pro-vélo, inféodées aux Verts, réunissent leurs maigres troupes sur un point stratégique et manifestent bruyamment pour obtenir une piste cyclable. Cette opération d’agit’prop eut lieu côté Caluire, le 24 septembre 2020.
Deuxième temps : la Métropole de Lyon qui a téléguidé l’action répond le même jour – avec un communiqué déjà prêt – qu’elle va illico se mettre au travail et promet le nouvel aménagement sous six semaines.
Troisième temps : En catimini, et de nuit, les peintres en bitume de la Métro ou des entreprises sous-traitantes exécutent les basses œuvres, ce qui fut fait dans les nuits du 4 et du 5 novembre.

La nouvelle piste vélo-bus tracée à la va-vite – comme ce fut le cas sur la montée de la Boucle – dans le sens Caluire-Lyon coupe dangereusement la voie automobile venant de la bretelle du périphérique et supprime une voie pour les automobiles. Même si c’est accidentogène, c’est bien entendu délibéré.

Une solution apaisée et pérenne aurait pu être mise en œuvre si les nouveaux élus verts laissaient leur idéologie au garage.

Il est en effet possible techniquement d’adosser une nouvelle passerelle vélos–piétons au pont existant. Certes, l’investissement est autre mais il permettrait de sécuriser les cyclistes et de ne pas affecter la fluidité de cet axe déjà surchargé en configuration normale aux heures de pointe.

En raison du reconfinement et du télétravail, les effets négatifs sur la circulation de ce nouvel aménagement ne se sont pas visibles immédiatement mais dès le retour à une vie normale, les embouteillages et la pollution engendrés seront catastrophiques.

Affrontement ou apaisement sur Stalingrad et la Croix-Rousse ?

La prochaine étape annoncée par les Verts concerne le boulevard Stalingrad. Cette artère très fréquentée est vitale pour la desserte de Villeurbanne, des Brotteaux et de la Part-Dieu. Deux options sont ouvertes sur cette artère : faire passer la voie cyclable contre le mur de la voie de chemin de fer en supprimant une bande de stationnement ou l’imposer sur les voies existantes, ne laissant qu’une voie de circulation aux automobilistes.

La solution retenue en dira long sur la logique d’affrontement qui prévaudra sur les futurs points d’achoppement, comme le tunnel de la Croix-Rousse. Dans ce cas précis, la première phase d’agit’prop menée par Greenpeace s’est déroulée dans le cadre de l’école Michel Servet, le 15 octobre 2020. Leur objectif : réduire le trafic routier sous le tunnel en supprimant une voie de circulation automobile. On attend donc la phase 2…

« A la fin, c’est la minorité intolérante qui gagne toujours ! » affirmait le professeur Nassim Nicholas Taleb, dans les colonnes de Marianne, en 2016. Des propos toujours d’actualité à Lyon, comme ailleurs…

Courage, plus que 1942 jours à tenir !

* # LYON ÉCOLO – LA SÉRIE BEAUF A SUCCÈS

# épisode 0 La fortune cachée de Bruno Bernard > à visionner ici

# épisode 1 Le dessin du petit Grégory pour la fête des mères > à visionner ici

# épisode 2 Le petit Grégory découvre l’Hôtel de Ville > à visionner ici

# épisode 3 Le caprice du Petit Grégory contre la Patrouille de France. « Pas beau l’avion ! » > à visionner ici

# épisode 4 Samuel adjoint écologiste en tong et risée des internautes > à visionner ici

# épisode 5 Vœux des Échevins. Le petit Grégory ne veut pas rentrer dans une église > à visionner ici

# épisode 6 Tour de France. Grégory Doucet, maillot jaune de la bêtise > à visionner ici

# épisode 7 Le boycott des Trophées de la Gastronomie > à visionner ici

#épisode 8 Le maire de Lyon refuse le stationnement gratuit pendant le reconfinement > à visionner ici

 

A NOS LECTEURS
Sur ce site, le débat est passionné mais l’humour est de rigueur.
A nos lecteurs écolo-bobos qui découvrent notre liberté de ton : ici, vous n’êtes pas à la mairie du 4ème, ni chez Mc Do et ne venez pas comme vous êtes.
Tous les commentaires comportant des insultes partent directement à la poubelle verte, donc ne vous fatiguez pas.
Merci d’avance
Marco 😎