Par Marco Polisson

Après avoir paralysé le trafic avenue Foch et avenue de Saxe, l’écologiste Bruno Bernard s’attaque à l’une des principales artères qui dessert Caluire et la Croix-Rousse, en supprimant l’une des deux voies de circulation pour les automobiles.

Après les inepties répétées de Grégory Doucet (épisodes précédents ci-dessous), c’est au tour de son binôme Bruno Bernard de prendre le relais. Avant de s’attaquer au tunnel de la Croix-Rousse, le président de la Métropole peut se frotter les mains : une nuit de travaux aura suffi pour amputer la montée de la boucle d’une voie de circulation dans le sens Lyon – Caluire.

Depuis ce mercredi 16 septembre 2020, les habitants de Caluire et de la Croix-Rousse sont au ralenti voire à l’arrêt aux heures de pointe sur cette artère vitale dont les nouveaux aménagements avaient été imaginés sous l’ère Kimelfeld à titre provisoire pour la période post-covid19. Les écologistes veulent les rendre définitifs.

Très accidentogène, la nouvelle configuration bloque le passage des véhicules de secours

La piste cyclable nouvellement créée est balisée par des bornes jaunes très très moches. Cette considération esthétique est secondaire par rapport au déni sécuritaire. Leur implantation et l’arrêt de bus bloquent le passage des ambulances des pompiers et du SAMU qui restent coincées dans les embouteillages quand elles veulent rejoindre en urgence l’hôpital de la Croix-Rousse depuis le cours d’Herbouville, le cours Aristide Briand ou le pont Winston Churchill.

En effet, quand ces véhicules de secours empruntent la voie cyclable, ils se trouvent coincés derrière les cyclistes en train de monter. Ou bloqués derrière le bus 38 qui, pour déposer ses voyageurs, stationne en pleine voie, comme nous en avons été témoins ce soir  (photo ci-dessus prise à 19h30, ce jeudi 17 septembre).

D’autre part, le temps de parcours étant multiplié par 2, la pollution des voitures à l’arrêt et l’énervement engendré sont doublement contre-productifs. Pour la qualité de l’air comme pour notre qualité de vie.

Le maire de Caluire demande à voir

Interrogé par Lyon People, Philippe Cochet temporise : « Dans le cadre de son plan vélo de 2019, la Ville de Caluire et Cuire a souligné les difficultés des cyclistes à rejoindre le plateau depuis la Saône et le Rhône. Lors du précédent mandat, le lien entre la Saône et le plateau a été réalisé, montée des Forts, sans créer de bouchons. Actuellement la Métropole teste dans l’urgence une piste cyclable montée de la Boucle. Vu l’engorgement de la circulation, il sera nécessaire de faire un point précis et objectif rapidement. J’ai demandé à ce que des comptages soient réalisés au plus vite avant que le provisoire ne devienne définitif. Soyons pragmatiques et non idéologues. »

Sera-t-il entendu ? A suivre. En attendant, bon courage à toutes et à tous.

* # LYON ÉCOLO – LA SÉRIE BEAUF A SUCCÈS

# épisode 0 La fortune cachée de Bruno Bernard > à visionner ici

# épisode 1 Le dessin du petit Grégory pour la fête des mères > à visionner ici

# épisode 2 Le petit Grégory découvre l’Hôtel de Ville > à visionner ici

# épisode 3 Le caprice du Petit Grégory contre la Patrouille de France. « Pas beau l’avion ! » > à visionner ici

# épisode 4 Samuel adjoint écologiste en tong et risée des internautes > à visionner ici

# épisode 5 Vœux des Échevins. Le petit Grégory ne veut pas rentrer dans une église > à visionner ici

# épisode 6 Tour de France. Grégory Doucet, maillot jaune de la bêtise > à visionner ici

# épisode 7 Le boycott des Trophées de la Gastronomie > à visionner ici

 

A NOS LECTEURS
Sur ce site, le débat est passionné mais l’humour est de rigueur.
A nos lecteurs écolo-bobos qui découvrent notre liberté de ton : ici, vous n’êtes pas à la mairie du 4ème, ni chez Mc Do et ne venez pas comme vous êtes.
Tous les commentaires comportant des insultes partent directement à la poubelle verte, donc ne vous fatiguez pas.
Merci d’avance
Marco 😎