Par Marco Polisson

C’est dans une ambiance mortifère que s’est tenu le conseil municipal de Lyon par visio-conférence. La chambre d’enregistrement et de dénigrement de l’équipe précédente a tourné à plein régime… mais sans enthousiasme.

A quoi sert le conseil municipal sous l’ère verte ? La question se pose après la soporifique séance de ce jeudi 19 novembre 2020. Les dossiers défilent à la vitesse grand V, et les élus les votent depuis leur salon sans même que le téléspectateur ne comprenne de quoi il s’agit. Heureusement que l’opposition se manifeste de temps à autre quand le maire Grégory Doucet consent à lui donner la parole.

L’opposition micros coupés

Dans une intervention remarquée, Yann Cucherat a taclé l’autoritarisme du maire de Lyon qui empêche l’opposition de répondre aux interventions des adjoints : « Vous organisez les débats sans permettre aux intervenants de répondre aux propos des adjoints ce qui permet d’éviter toute contradiction et de donner des chiffres qui ne correspondent à aucune réalité. »

Et l’ancien adjoint de Gérard Collomb de donner deux exemples : « Pour ce qui est de l’intervention de Mme Perrin-Gilbert, elle affirme que pour l’aménagement du Musée Guimet nous partions sur une somme de 10 millions d’euros, ce qui n’a jamais été le cas. Cette somme correspondait au crédit de paiement qui aurait pu être engagé durant ce mandat. »

La nouvelle équipe sait-elle compter ?

Dans son collimateur également, la première adjointe Audrey Hénocque qui affiche une volonté d’investissement de 1,2 milliards d’euros. Hors, au cours des trois derniers mandats, les investissements ont toujours été de 600 à 700 millions d’euros. On voit mal comment on pourrait investir 1,2 milliards d’euros sauf à endetter la ville de Lyon de manière irresponsable, ou à augmenter de manière inconséquente les impôts des Lyonnais. » conclut Yann Cucherat.

Le plus gros lièvre de la soirée a été levé par Pierre Oliver, maire LR du 2ème arrondissement. Il a mis en lumière le conflit d’intérêt entourant la subvention accordée au Petit bulletin par l’un de ses anciens rédacteurs…

> Prochain conseil municipal, jeudi 17 décembre 2020