Lyon. Le combat du quartier Saint Just contre le tracé de la piste cyclable n°12

18 janvier, 2024 | Actualités Politiques | 9 commentaires

Le projet de voie lyonnaise numéro 12 cristallise les tensions sur la colline de Fourvière, où l’association « Touche pas à Saint-Just et à ma Colline » dénonce le manque de transparence et d’écoute de la part de la mairie écologiste.

Scénario 1 et 2 envisagés par la Mairie et la Métropole de Lyon pour la VL12 au niveau du quartier de Saint-Just (Lyon 5)

Les projets écologistes de mobilité provoquent la colère des habitants sur l’ensemble de la Métropole. Dans le 5e arrondissement, la résistance s’organise face au projet de voies lyonnaises de la Métropole. Et plus particulièrement face à la VL12, qui devrait relier d’ici 2026 la rue Berthet dans le 9e arrondissement, au giratoire de la Boutasse à Bron, en passant par la colline de Fourvière.

> Lire aussi : le passage en force du tramway T6 révolte les habitants de Bellecombe

Commerçants, habitants et riverains du quartier de Saint-Just, opposés à ce projet, se sont rassemblés dans l’association « Touche pas à Saint-Just et à ma Colline ». Fondée en mars 2023, elle compte aujourd’hui environ 1700 adhérents qui fulminent contre les deux scénarios envisagés concernant le tracé de la VL 12.

Place de Trion où il est prévu que trois voies lyonnaises se croisent. A droite, la VL12 partirait en direction de Vaise. En face, la VL8 partirait en direction de Tassin. A gauche, la VL11 partirait en direction du Point du Jour.

Le premier, considéré comme « le moins pire », prévoit la fermeture complète à la circulation automobile de la montée du Chemin Neuf, jusque-là réservée à la descente.Quant au scénario 2, « il est tout simplement impossible », explique Didier Gross, chargé de communication de l’association. « Ces scénarios vont enclaver Saint-Just », s’indigne ce dernier, alors que le quartier se voyait dynamisé depuis quelques temps avec l’arrivée de nouveaux commerçants.

Une consultation biaisée ?

La concertation sur la VL12 s’est déroulée du 27 février au 21 avril 2023 et une réunion d’information s’est tenue le 29 mars au Lugdunum Musée. « Une réunion manipulée », selon les membres de l’association, ne permettant pas aux participants d’exprimer leur réel désaccord. De plus, la Métropole, à travers l’association « La Ville à Vélo », dont l’objectif est de faire la promotion du vélo en milieu urbain, a cherché à orienter les votes en faveur des voies lyonnaises via les réseaux sociaux.

Dans le scénario 1, le sens de la circulation automobile dans la rue des Macchabées est inversé. Dans le scénario 2, le sens de la circulation automobile est conservé.

« Le vélo est un prétexte. Le vrai sujet, c’est que les écologistes veulent réduire la circulation automobile », souligne Didier Gross. Pour l’heure, aucune étude globale n’a été menée pour la VL12, aucune étude d’impact ni étude de report de trafic.

L’association « Touche pas à Saint-Just et à ma Colline » a effectué une analyse des propositions et des votes, démontrant que la majorité des personnes interrogées sont opposées au projet. Sur 9000 personnes, 7000 sont contre le projet dans sa forme actuelle, soit 2/3 des participants. Cette étude met en lumière le mépris de la Métropole envers les attentes des riverains.

Trois projets menés en parallèle, sans cohérence globale

Outre la VL12, la VL11 et la VL8 doivent également passer par la colline de Fourvière. Ces trois voies, qui se croiseront place de Trion, risquent d’impacter négativement les commerces locaux et la circulation. « Nous ne sommes pas contre les pistes cyclables et le principe d’en créer, mais nous trouvons le projet horriblement mal ficelé », insiste Didier Gross.

Comme toujours, les visuels très alléchants sont totalement déconnectés de la réalité

La VL8 partirait en direction de Tassin et passerait par l’avenue Barthélémy-Buyer, un axe bidirectionnel avec plusieurs logements et grandes surfaces, comme Leclerc, Auchan et Jardin Fleuri. La Métropole ignore les contraintes économiques de ces commerces et a notamment demandé à l’enseigne Leclerc de lui céder 41m2 de terrain pour faciliter la création d’une piste cyclable, rue Sidoine Apollinaire.

Selon Didier Gross, « les inquiétudes des propriétaires ou dirigeants de ces différents commerces ne sont pas prises en compte ». L’accès pour les livraisons et les clients pourrait s’avérer difficile. De plus, les riverains redoutent des bouchons importants sur l’avenue. Enfin, l’ancienne voie de chemin de fer, aujourd’hui devenue une voie verte, pourrait représenter une alternative, non étudiée par la Métropole.

Quid du troisième scénario pour la VL12

« Comment cela va se passer quand le tunnel de Fourvière sera fermé et que toute la circulation se retrouvera via Choulans sur la colline ? », s’interroge Didier Gross. L’association, qui a déjà écrit deux courriers aux élus de la ville et de la Métropole, restés jusque-là sans réponse, a donc lancé une pétition pour exprimer son mécontentement et celui des habitants de Saint-Just.

Dans les deux scénarios, le sens de la circulation automobile dans la rue Saint-Alexandre est inversé

« On a reçu fin novembre une lettre de Fabien Bagnon, vice-président de la Métropole, qui explique qu’il y aura bien un 3e scénario, présenté au printemps 2024. On ne sait pas encore s’il y aura une concertation, mais on espère », indique la présidente de l’association, Frédérique Rizoud.

Face à l’attente de ce nouveau scénario, l’association maintient sa mobilisation et appelle à une prise de décision plus transparente et démocratique de la part de la Métropole. Alors sur quoi porteront ces modifications ? La Métropole va-t-elle réellement prendre en considération les attentes des habitants et riverains ? Rien de sûr. Affaire à suivre…

Plus d’infos sur https://www.touche-pas-a-st-just.fr/

> Pour signer la pétition, cliquez ici

 

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

9 Commentaires

  1. Pol

    Fanny suteau vous trempez votre plume dans l’encrier de Marco .
    si avec ça il.vous donne pas une prime surtout que la générosité n’est pas sa qualite première .
    une tendance chez les aristos.

    Réponse
  2. Nicolas

    Je voudrais quand même préciser quelque chose. « Le vrai sujet, c’est que les écologistes veulent réduire la circulation automobile » : mais évidemment ! TOUTE personne de bon sens se rend compte que le problème de la ville, de toutes les villes, c’est d’abord et avant tout la voiture.
    Les villes se sont construites depuis 8000 ans sans voitures. Ce n’est que depuis 1920 et l’intense lobbying des constructeurs automobiles que la ville a tenté — sans aucun succès, nulle part — de s’adapter à cet outil conçu spécifiquement pour la détruire. L’actuelle politique est une machine arrière de bon sens.
    Le vélo en fait partie, avec la marche, les transports en communs, la densification, etc. Mais le vrai combat, bien sûr, c’est de réduire la part de la voiture. Et il en va de notre survie.

    Réponse
    • Didier

      Vous avez raison sur la réduction de la circulation automobile en centre-ville. Mais réduire la circulation automobile ne passe pas simplement par interdiction ou suppression des voies de circulation, il faut qu’elle soit accompagnée par des vrais modes alternatifs, voire multi-modaux quand cela est nécessaire. Le vélo ne peut pas être la réponse à tous les problèmles engendrés par la voiture.
      On ne réduit pas la voiture en faisant croire que l’on contruit des pistes cyclables, on réduit la voiture dans le cadre d’un plan étudié, structuré, financé, expliqué. Le changement se doit d’être accompagné, et non imposé comme il l’est aujourd’hui, sans études et sans modes alternatifs accessibles à tous.
      On ne remplace pas le métro E par des vélos.

      Réponse
      • Gege

        Et donc vous proposez quoi ? Il serait intéressant de voir vos propositions…

        Réponse
        • Ras-le-bol

          C’est assez clair : on fait un métro, un vrai réseau de transport, régulier, pas en panne, sûr.
          Le vélo, c’est pas pour tout le monde.
          Les métros en panne ne servent à rien.
          Avant de couper la voiture, on met en place les solutions de remplacement, faut-il préciser non genrées, inclusives et je sais pas quoi d’autre encore, bref, des solutions pour TOUS. Je vais pas à un rdv de recrutement en short et en vélo, je vais pas acheter un meuble en vélo, j’emmène pas mes 3 enfants à la crèche/école en vélo,…

          Réponse
    • Julien

      bonjour, habitant de Saint Just, je suis tout a fait pour la VL12…. mais surtout je suis pour que le traffic soit contraint dans ce secteur. 8000 véhicule dans le quartier par jour, la moitié sur larue saint alexandre qui illustre l’article…. 8000 véhicule dans un quartier pas dimensionné pour, avec des trottoirs minuscule (je suis père de 2 enfants en bas âge), donc galère et stressant dès que nous devons nous déplacer a pied…
      je me déplace surtout a pied et en vélo mais aussi en voiture et pourtant, je souhaite vraiment que le traffic soit contraint, je ne supporte plus tout ces bouchons le soir et le matin de gens qui pour la plupart ne font que traverser le quartier pour aller du centre a l’ouest lyonnais au détriment du quartier, de ses habitants et de ses commercants …. alors GO la VL12, (PS: perso j’emmène mes 2 enfants chacun a leur école a vélo ou a pied 😉 )!

      Réponse
  3. Rakoto

    il ne faudrait pas exagérer si on veut réduire les gaz, ce n’est pas un sujet de discussion valable pour la presse people, le vrai problème réside dans le changement de mobilité pour les habitants du quartier s’il n’a pas d’aide pour passer de la voiture au vélo, Pour la mobilité douce dans un quartier ancien il faut d’abord aussi rendre les accès aux piétons et aux résidents qu’il ont une voiture imaginer une carte bleue de livre circulation pour les résidents

    Réponse
  4. Anonyme

    Ras le bol de ces travaux permanents qui créent des contraintes folles pour les habitants.
    Du côté de la Plaine, on a déjà 2 rues en sens unique dans le même sens qui versent sur Charcot, j’ai vu un projet de faire la même chose de l’autre côté de la rue Charcot, toujours pour apporter du trafic rue Charcot.

    La débilité profonde de ces gens…

    Réponse
  5. EmilieDev

    Je suis peu prêt certaine que les auteurs de cet article ne sont pas venu à Saint-Just en fin de journée/soirée ou le matin…. les bouchons sont quotidiens, la pollutions, le bruit et les incivilités aussi! La rue de Trion voit passer 8000 véhicules par jours….. dans ce quartier c’est énorme, que des gens seul ou presque qui n’apportent rien.
    Maman d’une petite fille et d’un petit garçon qui vont à l’école Mathilde Siraud, je suis toujours très stressée de devoir circuler sur ces minuscules trottoirs à côté d’autant de voitures/camions voir car de touriste ou de devoir affronter moto et scooter qui pensent que les trottoirs leur sont dévolu (pour ne pas se trouver coincé dans les bouchons justement…!
    Merci à la mairie d’enfin libérer notre quartier de toutes ces nuisances qui ne pourront être que profitable aux habitants et aux commerçants!
    NOTA aux détracteurs -> ces nouvelles VL ne sont-elles pas justement des moyens de rejoindre Lyon, sur des pistes sécurisées et rapide et donc une alternative à la voiture??
    Belle journée à toutes et à tous

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

jeudi 23 mai

Saint Didier


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…