Par Marco Polisson

Comme il fallait s’y attendre, le maire des nouveaux Lyonnais ne participera pas au Vœu des Echevins, ce mardi 8 septembre 2020. Un nouvel épisode des caprices du petit Grégory.

Dès la fin juillet, on savait que la rupture de tradition était actée. Le petit Grégory ne souhaitant pas entrer dans une église catholique, il paraissait improbable qu’il remette le traditionnel écu d’or à l’archevêque de Lyon, avant que celui-ci ne place – en la bénissant – notre capitale sous la protection de Marie. Une tradition qui remonte à 1643   mais dont le sens échappe totalement au banlieusard parisien élu en juin dernier.

Son attitude confirme qu’il n’est qu’un Lyonnais de passage, pas un Lyonnais de cœur.

Une posture politicienne tellement prévisible… Invité de BFM Lyon, Grégory Doucet a dédaigneusement déclaré pour justifier son refus : « c’est une symbolique qui ne me semble pas appropriée », sous couvert de défense de la laïcité. « Le maire de Lyon n’a pas à se soumettre à une cérémonie religieuse ! » a-t-il conclu.

Vanité, vanité… vite recadrée de façon lapidaire par Monseigneur Dubost : « Cet écu n’a jamais été un acte d’allégeance du politique au religieux (…) Et le prélat d’ajouter très finement : « Je dois dire que je ne comprends pas tout à fait que quelqu’un vienne à une fête pour parler sans participer à la fête ».

En effet, le petit Grégory souhaite prendre la parole à l’issue de la cérémonie, sur le parvis de Fourvière ! Ce qui fait grincer des dents même les plus charitables. « Pourquoi le recteur Matthieu Thevenot et le président de la Fondation Fourvière Philippe Desmarescaux ont-ils accepté cette compromission ? » s’interrogent les fidèles…


# LYON ÉCOLO – LA SÉRIE

# épisode 1 Le dessin du petit Grégory pour la fête des mères > à visionner ici 
# épisode 2 Le petit Grégory découvre l’Hôtel de Ville > à visionner ici
# épisode 3 Le caprice du Petit Grégory contre la Patrouille de France. « Pas beau l’avion ! »  > à visionner ici