Par Marco Polisson

Depuis la mi-octobre, deux voies de circulation ont disparu entre le boulevard des Belges et la rue Tête d’or, dans le 6ème arrondissement de Lyon. Dès ce samedi, avec la levée partielle du confinement et la réouverture des commerces, embouteillage et pollution étaient au rendez-vous. Un nouvel épisode de la série beauf #Lyonécolo.

Ils sont tellement prévisibles que ça en est risible. Comme annoncé sur cette antenne au lendemain du second tour des élections municipales et métropolitaines, la secte verte s’est empressée de sortir le martinet (pas le bel oiseau, bien entendu) pour sanctionner les habitants du 6ème arrondissement. Le crime de ces – jusque là – bienheureux bourgeois ? Les avoir empêchés de faire le grand chelem à Lyon lors des municipales. Il était dès lors certain qu’elle allait frapper un grand coup… de pédale !

Dans la nuit du 15 au 16 octobre, le président écolo de la Métropole Bruno Bernard a envoyé ses peintres du bitume, pour tracer en catimini deux voies cyclables sur le cours Vitton désormais réduit à une seule voie de circulation automobile.

Ce sont les commerçants et les riverains qui ont fait la macabre découverte à l’heure des éboueurs. Et de sortir illico le maire Pascal Blache de son lit douillet. Mis devant le fait accompli, le maire du 6 – chemise blanche froissée et costar bleu azur délavé – a alors piqué une grosse colère relayée par nos confrères. Quelques jours plus tard, attablé à L’Affaire du 6 en compagnie de son dauphin Samuel Soulier, il n’a toujours pas digéré « ce déni de démocratie ». Même les sourires de la belle Edith et ses chauds croissants n’y feront rien.

« Pendant la campagne, les écologistes avaient promis de consulter les maires d’arrondissement et de les associer aux décisions. La preuve en image ! Je me demande si Grégory Doucet est encore maître chez lui ! »

« On en a des sévères ! » rumine à la Audiard le maire du 6 devant le « bordel » engendré par le nouveau traçage opéré au cœur de son fief à l’insu de son plein gré. Dans leur précipitation à faire un nouveau coup médiatique, les écolos n’ont rien prévu pour les camions de livraison. Sous nos yeux, c’est donc une belle anarchie entre les livreurs, les automobilistes à l’arrêt et un camion de pompier bloqué dans l’embouteillage désormais quasi-permanent.

Les commerçants du cours Vitton sont, eux aussi, furieux. Avec en toile de fond la crainte du déclassement vécu par leurs collègues du cours Lafayette.

« En tant que représentant des commerçants nous pouvons vous dire qu’en cette période très difficile pour tous les commerces, il nous semble qu’il y a des sujets bien plus importants à traiter en local que des pistes cyclables, d’autant plus que le 6ème est déjà très fourni.

L’année dernière avec les travaux sur le cours Vitton qui ont duré plus de la moitié de l’année et 2020 avec le Covid, les commerces sont vraiment très fragilisés sans parler des bars et des restaurants. Nous n’avons vraiment pas besoin de ce genre de surprise qui perturbe l’écosystème des quartiers. C’est évidemment valable pour tous les quartiers. » tonne Bruno Alquier, président de l’Association des commerçants Vitton Actions.

 

* # LYON ÉCOLO – LA SÉRIE BEAUF A SUCCÈS

# épisode 0 La fortune cachée de Bruno Bernard > à visionner ici

# épisode 1 Le dessin du petit Grégory pour la fête des mères > à visionner ici

# épisode 2 Le petit Grégory découvre l’Hôtel de Ville > à visionner ici

# épisode 3 Le caprice du Petit Grégory contre la Patrouille de France. « Pas beau l’avion ! » > à visionner ici

# épisode 4 Samuel adjoint écologiste en tong et risée des internautes > à visionner ici

# épisode 5 Vœux des Échevins. Le petit Grégory ne veut pas rentrer dans une église > à visionner ici

# épisode 6 Tour de France. Grégory Doucet, maillot jaune de la bêtise > à visionner ici

# épisode 7 Le boycott des Trophées de la Gastronomie > à visionner ici

#épisode 8 Le maire de Lyon refuse le stationnement gratuit pendant le reconfinement > à visionner ici

#épisode 9 Piste cyclable du pont Poincaré, nouveau point noir entre Lyon et Caluire > à visionner ici

# épisode 10 Quand le Fond d’urgence culturel tourne au copinage et au conflit d’intérêt > à visionner ici


A NOS LECTEURS

Sur ce site, le débat est passionné mais l’humour est de rigueur.
A nos lecteurs écolo-bobos qui découvrent notre liberté de ton : ici, vous n’êtes pas à la mairie du 4ème, ni chez Mc Do et ne venez pas comme vous êtes.
Tous les commentaires comportant des insultes partent directement à la poubelle verte, donc ne vous fatiguez pas.
Merci d’avance
Marco 😎