Fond d’urgence culturelle. Conflit d’intérêt autour des 100 000 euros du Petit Bulletin ?

19 novembre, 2020 | POLITIQUE | 3 commentaires

Par Marco Polisson

La lecture attentive de la liste des acteurs culturels bénéficiant du fond d’urgence voté par la majorité écolo-communiste lyonnaise réserve bien des surprises.

Nous reviendrons lundi prochain plus en détail sur les 180 structures culturelles qui vont se partager 2 432 500 euros d’argent public. Aujourd’hui, c’est le secteur « Média » qui a attiré notre attention, ainsi que celle du maire du 2ème Pierre Oliver qui a soulevé le lièvre durant le conseil municipal.

Cinq structures médiatiques culturelles vont se partager 167 000 euros. On peut s’étonner de l’iniquité qui prévaut. Pourquoi seules deux stations (la web radio Radio Métal et la radio commerciale RTU Radio Nova) sont-elles financées alors que la Ville de Lyon compte une dizaine de radios indépendantes qui causent culture dans le poste ?

La question se pose aussi pour la presse culturelle. On peut s’interroger sur l’absence de Lyon Poche, Lyon Capitale, du Tout Lyon Affiches ou de Tribune de Lyon qui éditent des hors-séries culturels de qualité. Comment expliquer la présence du site gay et lesbien Hétéroclite qui décroche 20 000 euros (sur 22 000 euros demandés) ?

Elliott Aubin, juge et partie

Mais le plus gros doute pèse sur les conditions d’attribution de la subvention du Petit Bulletin (100 000 euros obtenus par son éditeur UNAGI sur 200 000 demandés), soit la même somme que l’Institut Lumière. Le montant est important, surtout quand on sait que l’hebdomadaire culturel, présent à Grenoble et à Lyon a compté parmi ses pigistes un certain Elliott Aubin.

Les articles d’Elliott Aubin sont en ligne sur Le Petit Bulletin

Cette figure de La France Insoumise a cessé d’écrire pour le Petit Bulletin le 12 mars 2020 afin de se consacrer à la campagne des élections municipales. La victoire en poche, il a été embauché en tant que chargé de mission Culture de la Ville de Lyon. Premier collaborateur de Nathalie Perrin-Gilbert, c’est donc lui qui a piloté l’attribution des subventions avec l’adjointe à la culture. Alors qu’il est un ancien collaborateur du titre, le conflit d’intérêt est manifeste.

Au mieux, on peut parler de copinage ou de clientélisme. Mais en tous cas, on est loin des promesses de probité du chevalier blanc Grégory Doucet durant la campagne. On peut remarquer que la proximité entre le chargé de mission et son ancien employeur est toujours aussi prégnante, preuve en est les nombreux retweets d’Eliott Aubin. De son côté, sur son site web comme sur sur son compte Twitter, Le Petit Bulletin se fait le messager zélé de la politique culturelle de la Ville de Lyon.

Le Ninkasi également dans la nasse

Il est intéressant de noter que le groupe Ninkasi est également bénéficiaire de subventions issues du Fond d’urgence culturel… Or c’est au Ninkasi que Grégory Doucet a fêté sa victoire aux élections municipales. Il en avait fait son camp de base. La structure de Christophe Fargier qui bénéficie d’une aide de 10 000 euros est également actionnaire du Petit Bulletin, par le biais de sa participation au conseil d’administration du groupe UNAGI comme l’a révélée Tribune de Lyon

Un joli panier de crabes bien verts… qui en pincent pour l’argent public.

 

A NOS LECTEURS
Sur ce site, le débat est passionné mais l’humour est de rigueur.
A nos lecteurs écolo-bobos qui découvrent notre liberté de ton : ici, vous n’êtes pas à la mairie du 4ème, ni chez Mc Do et ne venez pas comme vous êtes.
Tous les commentaires comportant des insultes partent directement à la poubelle verte, donc ne vous fatiguez pas.
Merci d’avance
Marco 😎

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

3 Commentaires

  1. Myrtille

    CommentaireEt dire qu’à l’arrivée des Verts on se disait « enfin du changement! »
    En fait, en politique rien ne change: copinage, entre-soit, renvoie d’ascenseur, arrosages des bonnes personnes, etc…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 17 avril

Saint Etienne


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…