Par Marco Polisson

Furieux de voir les automobilistes opposer une résistance massive à leurs mesures dogmatiques et idéologiques, les écologistes ont appelé la police à la rescousse… Un nouvel épisode de la série #Lyon écolo.

La lose ! Les écolo-communistes ont dû se rendre à l’évidence. Malgré une intense campagne de communication (au frais des contribuables), les Lyonnais n’acceptent pas le nouveau dictat autoroutier sur le covoiturage mis en place par la secte verte. Dépité, le vice-président vert Jean-Charles Kohlass avouait, il y a quelques jours, à nos confrères de Tribune de Lyon que seuls 50% des automobilistes adhéraient à cette nouvelle mesure coercitive imposée en pleine pandémie !

La campagne de covoiturage détournée par les internautes…

C’est donc avec beaucoup d’ironie que nous prenons connaissance du communiqué de la Métropole annonçant que « 90% des usagers avaient adopté les nouvelles consignes de circulation… » Une contradiction de plus, me direz-vous… Soit, mais si c’était vraiment le cas, son président Bruno Bernard – qui prêche depuis le début pour la répression – aurait-il prévu un vaste plan de flicage et enjoint le Préfet de sortir l’artillerie lourde ?

« Quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir ! » Antoine de Rivarol

Complètement auto-centrés, les écologistes seraient bien avisés de faire leur la maxime de cet essayiste du XVIIIème siècle au lieu de se palucher sur la prose de Greta Thunberg. Élus par 18% des Lyonnais, ils n’ont aucune légitimité aux yeux de 82% de nos compatriotes qui s’accommodent tant bien que mal de leurs oukases répétés. « Mais ils appliquent leur programme ! » m’objectent mes confrères bien pensants. Certes mais ce programme n’est pas celui de la majorité des Lyonnais.

Pour en revenir à nos moutons (qui, à Lyon, ne sont pas de Panurge), qu’il s’agisse des pistes cyclables sans vélos, des radars machines à cash, des gonettes pour les pauvres et autres téléphériques sans pistes de ski, ces équipements ou décisions écolo sont carrément rejetés ou plus simplement ignorés. Pour les contrer, peu ou prou d’actions d’éclat – excepté le magnifique feu d’artifice du 8 décembre – qui a mis en rage le petit Grégory (Doucet). Mais des milliers d’actes de désobéissance quotidiens. C’est bien connu, à Lyon, on est dans la réserve…

Cette résistance pacifique et tranquille des Lyonnais met à mal les plans fumeux des écologistes et leur plombent le moral.

Le plus poilant dans cette affaire est de voir ces peace & love babacools, zadistes et anti-flics par nature, appeler les CRS à la rescousse !

En ce qui concerne les nouveaux radars de covoiturage, ce sont en effet les fonctionnaires de la CRS 45 de Chassieu qui vont être chargés de patrouiller sur l’A6 et l’A7 et de verbaliser les récalcitrants, dès lundi 18 janvier 2021 (on imagine bien qu’ils n’ont rien d’autre à faire). Nous avons appris, de source interne, qu’ils n’étaient guère motivés par cette mission commandée par leurs ennemis héréditaires…

Néanmoins, on n’est jamais à l’abri d’un excès de zèle. Soyez donc vigilant car la note est salée (135 euros) si vous êtes repéré en train de trabouler en solo sur la voie de gauche alors que le losange est activé !

En attendant de trouver la parade – nous ferons des tests la semaine prochaine avec différents accessoires chinés dans des boutiques peu recommandables (ci-dessous, notre contributeur en plein repérage) – il ne vous reste qu’à activer vos systèmes Coyote pour avertir la communauté dès qu’une patrouille en moto, berline ou en camionnette est en action répression de part et d’autre du tunnel de Fourvière.

Attention aux voitures banalisées qui seront certainement de sortie.

Dès 2022 si l’on en croit les souhaits des écologistes, la verbalisation (toujours de 135 euros) sera automatisée. Le mieux est donc d’anticiper en prenant connaissance de l’emplacement exact des radars que nous vous avons détaillé sur cette antenne le 20 décembre dernier. Prudence et bonne route à toutes et à tous !

 

A NOS LECTEURS
Sur ce site, le débat est passionné mais l’humour est de rigueur.
A nos lecteurs écolo-bobos qui découvrent notre liberté de ton : ici, vous n’êtes pas à la mairie du 4ème, ni chez Mc Do et ne venez pas comme vous êtes.
Tous les commentaires non signés ou comportant des insultes partent directement à la poubelle verte, donc ne vous fatiguez pas.
Merci d’avance
Marco 😎