Par Marco Polisson

Dans un post qui fera date, l’ancienne élue collombiste Zorah Ai-Maten dénonce la volonté des élus écologistes de payer les aides des plus précaires en Gonette, une monnaie locale soutenue par la secte verte. La vice-présidente écolo Emeline Baume – une aristocrate défroquée – tente de la contrer de façon très cash. Sans succès et sans Becherel ! Un nouvel épisode de la série #Lyon écolo.

Pour vous mettre dans l’ambiance, il faut déjà prendre connaissance du post publié à midi, ce jeudi 14 janvier 2021 par Zorah Ait-Maten (ci-dessous) sur son compte Facebook :

« Dois-je en rire ou en pleurer ??

L’idée (?) du nouvel exécutif de la Métropole est de verser les aides d’urgence aux personnes précaires en… gonettes !!!

Vous connaissez ? C’est cette monnaie locale lyonnaise que vous ne pouvez utiliser que dans un réseau de commerçants partenaires qui respecteraient l’environnement… à ce jour 315…

Pas d’argent « réel »… pas de banque… mais surtout obligation pour les « pauvres » de consommer là où l’ont décidé les bobos écolos de la politique !

Vous pouvez hurler si vous le souhaitez, il ne s’agit pas moins que d’un concept bobo pour les bobos !

Pensez-vous sérieusement que les personnes accueillies dans les CCAS, dans les maisons de la Métropole, dans les MDMS à Lyon, aient envie de « jouer » à la gonette… Ils veulent juste essayer de survivre surtout en ces temps de véritable misère… alors trouvez vous un autre terrain d’expérimentation que les pauvres !!

Mais dites-moi, les élus de la Métropole et de la Ville de Lyon, son maire en tête…
vous qui, pendant la campagne électorale, avez signé un pacte de partenariat avec l’association qui porte cette monnaie locale, il était question de vous engager à voir la moitié de vos indemnités payées en gonettes… où en est-on ?

Ah c’est sûr, la gonette, ça ne paye pas les crédits immobiliers et ça ne ravit pas non plus votre banquier !

La pédagogie par l’exemple c’est mieux…

Encore une fois, ce sont les plus précaires qui vont payer par idéologie ! »

………………………………………………………………………………………………………………………….

Clap de fin. Les réactions des amis FB de Zohra ne se sont pas fait attendre. Globalement, tout le monde condamne ce projet qui intervient après la suppression de la vignette de stationnement pour les propriétaires de véhicules non Crit-Air.

Et c’est là que débarque, furibarde, la première vice-présidente écologiste de la Métropole, Emeline Baume de Brosses en photo ci-dessus (non, ce n’est pas un montage). Nous aurons, au cours des 6 ans qui viennent (et oui, 6 ans à tenir !) l’occasion de vous brosser le portrait de cette fille de bonne famille qui a complètement vrillé vers l’écolo-communisme. On espère juste que ses parents ne la suivent pas sur Facebook car son niveau d’orthographe est tout simplement honteux vu son niveau de responsabilité (captures d’écran ci-dessous).

Pour en revenir sur le fond de cette nouvelle affaire, le projet de payer les plus précaires en monnaie de singe est bien dans les tuyaux des écolos de la Métropole. Comme je l’ai écrit à mon ami Thierry B, quitte à utiliser une monnaie virtuelle, il serait plus judicieux de les régler en bitcoin, la crypto monnaie qui flambe actuellement sur les marchés monétaires !

Sur la forme, la virulence de Madame Baume confirme bien notre analyse publiée à l’occasion du bilan des 6 premiers mois des écologistes à la tête de la Métropole et de la Ville de Lyon. Totalement discrédités et démoralisés, ils perdent leur sang-froid. Déjà au bout du rouleau de… (à vous de compléter !)