Par Eva Bourgin

Les parents pressés vont pouvoir souffler grâce à la nouvelle application Happy Kar. Initiée par une jeune maman lyonnaise, ce co-voiturage destiné aux enfants permet de trouver un compromis de transport en toute sécurité.

« Je m’inspire de ma fille Kaly âgée de 6 ans, elle est ma première cliente » débute, sourire aux lèvres, Laura Pothin, fondatrice de Happy Kar. Cheffe d’entreprise depuis un an, cette dernière s’est donnée corps et âme pour réaliser « son deuxième enfant »… l’application Happy Kar. Destinée aux enfants entre 6 et 17 ans, elle sera accessible à partir de septembre en région Rhône-Alpes sur Apple Store et Google Play.

Nombreux sont les parents qui confient leurs enfants par manque de temps ou de moyens… à commencer par la fondatrice, ancienne comptable aux heures interminables. De cette frustration naît Happy Kar, une solution innovante ouverte à tous. « Quand j’ai réalisé que beaucoup de parents étaient dans le même cas que moi, j’ai fait une étude de marché et j’ai commencé à réfléchir sur le co-voiturage pour enfants ».

Une idée qui se concrétisa grâce au soutien de 1kubtator, partenaire des entrepreneurs. Sous la coupe de son fondateur Alex Fourtoy, Laura a été accompagnée pendant un an pour mener à bien son projet. Friande du collectif, cette dernière a récemment intégré deux stagiaires Sophie Roncetto et Emie Deymier pour réaliser sa stratégie de communication.

Le mois de septembre marquera ainsi l’aboutissement d’un travail de longue haleine… mais pour atteindre le succès mérité, il faut d’abord penser à petite échelle.

Début juillet, l’application sera donc testée dans l’Ouest Lyonnais pour être optimale à la rentrée scolaire. « J’ai hâte de pouvoir me confronter à cette cible. J’aurai un retour concret de mon travail », ajoute l’intéressée. Lors de l’inscription, chaque parent devra envoyer son permis, son assurance de voiture et sa carte d’identité. Ces derniers seront payés en fonction des kilomètres effectués et pourront communiquer entre eux par un chat.

Happy Kar est à des kilomètres du fonctionnement des plateformes Uber ou Marcel. « Ce sont des parents qui proposent leurs services parce qu’ils emmènent leurs enfants dans une même direction ». L’application repose donc essentiellement sur trois mots : spontanéité, sécurité et échange. Des valeurs qui la motivent tout autant à poursuivre dans l’entreprenariat. « On devient entrepreneur parce qu’on est motivé d’apprendre », conclue-t-elle.

A deux mois du lancement régional, Laura Pothin souhaite collaborer avec des associations sportives et des écoles lyonnaises. Aidée par son mari Loïc, elle souhaite séduire de nombreuses familles, et pourquoi pas un jour, prendre sur sa route celles du territoire national !

> Pour plus d’informations sur l’application : https://www.happy-kar.fr/