Texte : Marco Polisson. Un nouveau cas de conflit d’intérêt est apparu au grand jour lors du conseil de la Métropole qui se tenait lundi 14 et mardi 15 mars 2022. Les « vertueux » et « moralisateurs » écologistes ont de nouveau été pris la main dans le sac (de graines). Un épisode justiciable de la série #Lyon écolo.

« Plus c’est gros, plus ça passe ! » s’est imaginée la majorité écologiste de la Métropole de Lyon en glissant, ni vu, ni connu, au milieu de plusieurs dizaines de délibérations une subvention de 61 000 euros au profit de l’association OXFAM, pour l’organisation d’un trail walker (une marche rapide de 100 km en moins de 30 heures sans relais). « Sur le principe, ça marche ! » ont tout d’abord évoqué les conseillers métropolitains en songeant sans doute au bienfait d’une telle entreprise sur leur propre surcharge pondérale.

Avant de découvrir que la directrice générale de Oxfam France n’était autre que… l’écologiste Cécile Duflot, ancienne secrétaire générale d’Europe Ecologie Les Verts !

Cette déclaration de Cécile Duflot est bien la preuve que Oxfam est une organisation politique totalement en phase avec les orientations politiques de Bruno Bernard. Le mélange des genres est avéré.

« En avant le copinage en mode sac à dos ! » a, non sans raison, dégainé l’opposition de droite, par la voix de Clotilde Pouzergue, qui a voté contre la subvention. « Nous n’oublions pas non plus que Monsieur votre Directeur de Cabinet a été chef de cabinet adjoint de la même Cécile Duflot, au ministère de l’Égalité des territoires et du Logement. » a de son côté taclé Louis Pelaez, pour le groupe Inventer la Métropole de demain.

Et l’ancien président de Lyon Parc Auto d’en rajouter une couche : « Nous n’oublions pas non plus, Monsieur le Président, que Madame Duflot n’hésite pas à se présenter comme votre amie. Pourtant, l’article 16.1 de la convention que vous nous proposez d’adopter précise : Il y a conflit d’intérêts lorsque la réalisation impartiale et objective de l’opération est compromise pour des motifs familiaux, affectifs, d’affinité politique ou nationale, d’intérêt économique ou pour tout autre motif ».

Le tweet très explicite de Cécile Duflot après le hold-up électoral de Bruno Bernard

Ce n’est pas la première fois que les écologistes se font prendre la main au panier, que ce soit avec des emplois familiaux (François Thévenieau, l’oncle maternel de Bruno Bernard a été nommé président de Grand Lyon Habitat) ou encore avec Emeline Baume, vice-présidente de la Métropole qui, en février 2021, a fait voter en commission permanente une subvention de 80 000 euros à la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING), un think thank écolo dont elle est membre du conseil d’administration.

Chez EELV les Verts, les robinets du copinage sont grand ouverts. Pourquoi se gêner ?