Lyon. Entre les chauffeurs de taxis et la Métropole écologiste, la guerre est déclarée

29 juin, 2023 | Actualités Lyon, DERNIERE MINUTE | 0 commentaires

Texte : Morgan Couturier – Opposés aux élus écologistes de la Métropole de Lyon au sujet du prix de leurs licences, plusieurs centaines de conducteurs ont fait irruption dans l’hémicycle, ce lundi 26 juin 2023. Bon nombre d’entre eux regrettent l’absence de considération pour leur profession et l’entêtement de l’exécutif.

Cet accident, autant que cette sortie de route, les élus écologistes de la Métropole de Lyon ne l’avaient pas vu venir et peut-être renforcera-t-elle leur aversion pour la voiture. Toujours est-il que ce lundi 26 juin, la majorité métropolitaine a dû composer avec une rude surprise : l’envahissement de l’hémicycle par des conducteurs de taxi venus manifester leur mécontentement.

En cause, la volonté appuyée de Bruno Bernard et ses confrères, de créer de nouvelles licences de taxis gratuites et personnelles. Une ambition motivée par la volonté de réduire le montant d’achat et de location des licences, dont les effets ne seraient pas sans conséquences pour les professionnels en question, lesquels verraient alors la concurrence augmenter et de facto, leur chiffre d’affaires baisser.

« On veut tous continuer notre travail », ont ainsi scandé les conducteurs, après avoir longtemps attendu sagement devant le siège de la Métropole. Échaudés, ces derniers ont alors fini par perdre patience, profitant d’une ouverture via le restaurant du bâtiment, pour s’engager dans une confrontation avec l’exécutif, « de façon virulente mais respectueuse », dixit Pierre Chambon. « Cet incident est la preuve d’un manque de concertation auprès des travailleurs qui ressentent du mépris à leur égard », poursuit le vice-président de la Régie Publique de l’Eau sur Linkedin.

L’entêtement de Jean-Charles Kohlhass laisse les conducteurs dans l’incertitude

En effet, à en voir les images publiées un peu partout sur les réseaux sociaux, Bruno Bernard semble montrer peu d’intérêts aux revendications des conducteurs, préférant même se retourner pour discuter avec l’un des collaborateurs malgré le brouhaha. Un symbole supplémentaire du manque de considération des élus écologistes, lesquels avaient déjà refusé un peu plus tôt, d’accorder une suspension de séance à Philippe Cochet, censée faciliter la rencontre avec les représentants des taxis.

« Il est indispensable d’entendre les revendications de ces artisans taxis qui, loin de s’opposer à des évolutions de leur profession, souhaitent toutefois préserver leur outil de travail, leur pouvoir d’achat et le maintien de leurs conditions de vie », a lors réagi le groupe La Métro Positive, dont le maire de Caluire est le président.

Dès lors, mis devant le fait accompli, Bruno Bernard aura finalement accepté de courber l’échine et donc de recevoir les conducteurs en fin de journée. Mieux, selon Laurent Deshayes, président de la Maison des Taxis du Rhône, le président de la Métropole aurait validé la création d’un groupe de travail, avec des réunions établies sur plusieurs dates, dont une, organisée le 5 juillet prochain.

« Rien n’est acté pour la création de nouvelles licences à ce jour », s’est félicité Laurent Deshayes, sous les vivas des chauffeurs, bien que l’entêtement écologiste soit de nature à gâcher la fête. « Jean-Charles Kohlhass (vice-président délégué aux déplacements) est toujours borné sur cette création (de licences gratuites, ndlr). Il est impossible à convaincre », a-t-il ajouté, sous les sifflets de son public. Un public engagé dans un long combat pour leur avenir. La route sera longue. Mais fort heureusement, ces derniers ont l’habitude.

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

vendredi 12 avril

Saint Jules 1er


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…