Texte : Marco Polisson. A peine étions nous sortis du cabinet du gastroentérologue chargé d’examiner le petit Grégory Doucet à propos de ses nouvelles allergies alimentaires, qu’une nouvelle et risible bévue des écologistes lyonnais faisait la joie des internautes. Un nouvel épisode hilarant de la série #Lyon écolo.

Direction le poste de garde de Zorah Ait-Maten qui a levé le lièvre dont il est question aujourd’hui et qui n’a pu s’empêcher, coquine comme elle est, d’en faire part à ses amis sur Facebook. Reconvertie en sentinelle, l’ancienne conseillère municipale avait déjà fait parler la poudre l’an dernier avec un post ravageur sur la gonette, objet d’un violent crépage de chignons avec l’aristo défroquée Émeline Baume. Dans ce nouvel épisode, c’est la maire bobo de Lyon 7, Fanny Dubot (photo ci-dessus), qui en prend pour son grade.

« Stupeur et fou rire du jour ! Je reçois cette invitation de la mairie de Lyon 7… A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars, un hommage sous forme d’inauguration à la grande Joséphine Baker… Nul doute qu’elle mérite d’être mise à l’honneur…comme des centaines de femmes… que notre arrondissement le fasse est une très belle initiative… si celle-ci n’avait pas déjà 10 ans !!! En effet, nous sommes conviés à l’inauguration de la rue Joséphine Baker dénommée en…2012 !!!! »

Ce que confirme le site ruedelyon.net dans la page qui lui est consacrée (lire ci)

Son nom de baptême a été imaginé peu après la mise en route du Projet Berthelot-Garibaldi-route de Vienne porté par la Ville de Lyon, la Communauté Urbaine et la société CALI en vue du classement des voies, espaces et équipements dans le domaine public (Direction de l’Aménagement Urbain) (BMO du 29/03/2010, p. 770) dont le rapporteur était l’adjoint à l’Urbanisme Gilles Buna.

« Alors que signifie cette inauguration ? » s’interroge Zorah Ait-Maten : « Soit nos chers élus écolos ne le savent pas… peut-être découvrent ils l’arrondissement au fur et à mesure du temps qui passe…soit ils sont en manque de projets et là, ça craint ! Je ne peux m’empêcher de rire… et de penser à Jean-Pierre Flaconnèche, à l’époque Maire du 7eme, et qui avait été à l’initiative de cette dénomination… et que cela aurait aussi fait rire…

Comme je suis sympa, je peux fournir la liste des femmes mises à l’honneur dans notre arrondissement et ainsi, nos élus auront de quoi « occuper » leur agenda jusqu’en 2026😉 Merci du fou rire !! Une chose seule à ne pas manquer…si tout le monde peut en profiter… la grande et divine chanteuse Bridget Basile que j’ai eu le bonheur d’entendre à la New-Orleans… et à Lyon il y a 2 ans. »

Les élus écolos se sont trompés dans l’intitulé de leur invitation : c’est le bac à compost de la rue Joséphine Baker judicieusement installé sur une place de stationnement qu’ils voulaient inaugurer avec fanfare et trompette! Pas la rue !

Adjointe à la Mémoire sous les précédentes mandatures, Evelyne Hagguenauer confirme que l’ouverture de la rue a eu lieu en 2012 lors de l’inauguration de l’ensemble immobilier appelé BVG Berthelot- Vienne- Garibaldi. « Exact ! Certains avaient un temps d’avance, les Verts ont dix ans de retard ! » se moque Michel Le Faou, ancien adjoint à l’urbanisme.

Les internautes s’en donnent à cœur joie : « Tu crois qu’ils vont annoncer l’ouverture du Parc Blandan bientôt ? Avant ou après l’ouverture de la Gare de Jean Macé ? » s’interroge Yann Couturier. « Le plaisir d’offrir des cacahuètes goût quinoa (bio bien sûr) » assure Philippe Masson, alors que le coup de grâce est servi sur un plateau par Marylène Millet : « Peut-être l’occasion de finir les stocks de jus d’orange ! » (les) achève la maire de Saint Genis Laval.

Notons que cette nouvelle histoire ridicule aura fait une victime collatérale en la personne du consul des Etats-Unis à Lyon, dont la participation était annoncée sur le carton d’invitation. Les services de renseignement américains ne sont plus ce qu’ils étaient.