Funérailles de François Turcas. Ecully : terminus du Turca’s Tour

4 décembre, 2023 | Actualités People Lyonnais | 6 commentaires

Texte : Philippe Lecoq avec Marco – Simplicité, amitié, générosité. Amour filial et affection. Les obsèques du patron iconique de la CPME ont eu lieu vendredi 1er décembre 2023 en l’église Saint-Blaise d’Écully, sous une pluie insistante et un froid d’automne.

Une église trop petite dont les portes sont restées ouvertes tout au long de la cérémonie pour faire lien avec une grande tente dressée sur le parvis à destination des retardataires… Une porte ouverte pour rappeler aussi que François Turcas ne fermait jamais la sienne aux autres, à l’autre, comme tous les Grands de ce monde devenu égocentré.

Amour filial et affection. Ce sont Franck et Karine, fils et fille de François et Hilda, qui ont ouvert et clôturé l’au revoir de la famille et des proches, des amis, venus accompagner celui que de très nombreux hommages ont salué depuis l’annonce de sa convocation dans un ailleurs que chacun précisera.

Juste avant que le cercueil de son papa ne sorte de Saint-Blaise sous de longs applaudissements, Karine Turcas – on la reconnaît bien là – a choisi de reprendre quelques vers d’un très beau poème amérindien teinté d’espérance et d’une certaine gaieté. Extraits.

« Maintenant, il est temps pour moi de voyager seul.
Pendant un court moment, vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.
Nous ne serons séparés que pour quelques temps !
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur !
Je ne suis pas loin et la vie continue ! »

« Et je vous aime ! » a ajouté Karine au texte original.

Amour filial encore en ouverture de cérémonie, avec Franck, qui a dit sa gratitude : « merci papa d’avoir fait de moi l’homme que je suis », avant d’évoquer le mythique Turca’s Tour et de tenter avec succès une « turcaserie » en demandant à chacun dans l’assistance de dire à son voisin combien il l’aimait. « Allez, faites-le ! » a-t-il insisté sous les rires. Franck avait en préambule rappelé le dernier mot de son père, « beaucoup », comme « beaucoup d’amour » a-t-il traduit, et aussi « beaucoup de… chacun pourra ajouter le mot qui lui convient ».

Un mot de sa sœur plus tard, qui a rappelé avec une grande justesse combien sa Haute-Savoie familiale avait su réconforter, apaiser, le patron surbooké de la CPME, Jo Reina, l’ami, le frère, l’épaule et l’ange-gardien, est venu dire sa douleur, mais aussi nous éclairer sur l’homme : « tu nous prives de tes yeux, toujours expressifs, parfois rêveurs ou songeurs. Où étais-tu dans ces moments-là ? En tous cas, ils laissaient transparaître ta gentillesse et ta spontanéité ».

Simplicité, amitié, générosité. Alain Mérieux – qui lui avait remis en 2019 ses insignes d’Officier dans l’ordre de la Légion d’honneur – s’est lui aussi directement adressé au défunt : « François, vous étiez un homme passionné et courageux, qui avez consacré votre vie à l’entreprise, vous battant pied à pied pour accompagner des femmes et des hommes chefs d’entreprises, partageant avec eux la fierté de créer, de conquérir et surtout de délivrer la vraie richesse, celle qui se partage »

« Vous avez fait de la CPME une formidable machine de guerre, pionnière dans bien des domaines ». Passion, panache, courage, charisme, fidélité, énergie, sincérité, générosité, les qualificatifs choisis par Alain Mérieux, étaient à la hauteur de l’estime et du profond respect que les deux grands hommes d’entreprise – ils ont aussi siégé côte-à-côte au conseil régional sous la présidence de Charles Millon – se portaient.

Cyril Amprino, secrétaire général de la CPME Rhône-Alpes, et puis Franck Morize, qui a succédé comme une évidence à François Turcas à présidence de la CPME du Rhône, ont l’un comme l’autre été profondément marqués par les nombreuses années – 23 et 25 ans – passées à ses côtés. Comme des fils spirituels. Qui ont appris, beaucoup, reçus, et sans doute autant donné qu’ils ont reçu.

« Parti de rien, arrivé à rien, mais quel chemin ! » a résumé Franck Morize sur leur route empruntée ensemble.

Mais Franck a voulu aller au-delà des centaines d’hommages écrits sur son ancien président et ami. « Personne n’a évoqué le « bon vivant » » a-t-il précisé dans un jeu de mot subtil. « Moi, je voudrais devenir bon vivant comme toi. Bon et vivant ». Avant de développer : « Tout ce que tu donnes est à toi, tout ce que tu gardes est perdu », répétait François Turcas à l’envi. « Tu as été extraordinairement bon, et extraordinairement vivant » a-t-il conclu.

Voilà. Il y avait dans cette petite église Saint-Blaise d’Écully rien que de la famille et des amis, sans doute comme l’aurait souhaité François Turcas. Contrairement aux funérailles de Gérard Collomb, pas un faux-ami, pas un faux-frère, venus juste pour se montrer, (à deux exceptions près dont les noms ne figurent pas dans la liste ci-dessous). Rien que des fidèles, des séduits, des convaincus. La liste des personnalités qui suit en est le témoignage. Pas de bal des hypocrites ici. Pas de pissefroids. Tout à son voyage, François Turcas aura apprécié.

L’ASSISTANCE

Aux premiers rangs : Alain Mérieux, Charles Millon, Bruno Bonnell, Stéphanie Pernod-Beaudon, Sébastien Michel, Franck Morize.

Les élus et anciens élus : Anne Prost, Jérémie Bréaud, Cyrille Isaac-Sibille, François-Noel Buffet, Pascal Blache, Julien Smati, Olivier Araujo, André Gerin, Denis Broliquier, Béatrice de Montille, Élodie Roux de Bézieux, Marc Fraysse, Michel Terrot, Jean-Loup Fleuret, Michel Havard.

Le monde économique et syndical : Jean-Eudes du Mesnil du Buisson, secrétaire de la CPME nationale, Jean-Luc Raunicher, président du MEDEF Aura, Philippe Valentin, président de la CCI, Christophe Bernollin, président de la CMA, Laurent Fiard, Guy Mathiolon, René Coiro, Franck Lebel, Jacques Counio, Gérard Cormorèche, Marie-Odile Fondeur, Jean-Claude Lavorel, Jean-Louis Joly, Antoine Quadrini, Grégory Morel, Simon Hoayek, Bernard Fontanel, André-Claude Canova, Nathalie Berberian, Marta Pardo, Chantal Partouche, Nicolas Fafiotte, Michel Lopez, Philippe Bernachon, Marc Jean, Jacques Studer, Gérard Auboeuf, Erick Roux de Bézieux, Philippe Vorburger, Claude Polidori, Catherine Ricard, Olivier et Isaure Ferraton…

La presse : Gisèle Lombard et Vincent Rocken pour Le Progrès ; Philippe Lecoq, Nicolas Winckler et Marco Polisson pour Lyon People ; Jean-Pierre Vacher pour Lyon Décideurs.

Les chefs et restaurateurs : Paul Offroy, Christophe Marguin, Fabrice Bonnot, Arlette Hugon, Huguette Merie, Benjamin Lavorel, Sylvain Auclair, Wilfried Drevon-Balas, Maurizio Bullano, Jean-Claude Caro.

Michel Neyret, Serge Delaigue, et bien d’autres…

Le portrait en noir et blanc exposé à l’entrée de l’église – fini dans la nuit précédant les obsèques – est signé Nicolas Perrot.

Eglise Saint Blaise d’Ecully
Vendredi 1er décembre 2023

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

6 Commentaires

  1. LEBERGER

    Bonjour.
    Pour répondre à la question de la photo numéro 87, ce Monsieur est Alain GALLIANO, ancien maire de Craponne .
    Bonne réception.
    Cdlt

    Réponse
    • Marco Polisson

      Merci !

      Réponse
  2. DECINA Gilles

    Bonjour
    Photo 88 : Michel Terrot fut maire d’Oullins et non de Brignais
    Cordialement

    Réponse
    • Marco Polisson

      Merci

      Réponse
  3. Faucon lise

    Merci , mon ami Marco , je ne pouvais pas aller lui dire Adieu , je l’aimais beaucoup , je n’oublierai jamais son sourire , reportage parfait , mais au combien triste en voyant tous ces amies qui ont pris comme moi de l’âge !!! émotions forte , je t’embrasse LISE

    Réponse
  4. Spennato Christophe

    Un homme droit et de parole
    *Un Lion Ne Meurt Jamais Il Dort*
    Son Taxi et confident pendant ses transports de dialyse et privé

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

dimanche 21 avril

Saint Anselme


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…