Quai de la Pêcherie à Lyon. Les Verts chassent les bouquinistes pour installer une…

14 mars, 2023 | POLITIQUE | 21 commentaires

Texte : Serge Tonioni * – On ne verra plus l’ancien président des bouquinistes sur le quai de la Pêcherie. Jean-Luc Lesfargues a définitivement tourné la dernière page de sa carrière ce dimanche 12 mars 2023 après plus de trente ans au service des livres.

D’abord éditeur, puis libraire et enfin bouquiniste, les Verts l’ont obligé à donner sa dédite. En effet, les travaux pour agencer une nouvelle piste cyclable sur « son » quai fait qu’il ne pourra plus proposer ses nombreux ouvrages **. La municipalité ne veut rien savoir : « Vous pouvez déballer mais vous ne pourrez plus vous garer sur le quai ! »

Pour lui, cette petite phrase signe son arrêt de mort. Comment trimballer des centaines de kilos de livres si vous devez jongler entre les voitures, les vélos et les trottinettes ? La municipalité verte reste intransigeante : « tous les véhicules garés sur le quai seront verbalisés à hauteur de 135 euros ». L’ancien président va donc quitter le quai à regret.

Jusqu’à présent, les bouquinistes stationnaient leurs véhicules sur le côté droit de la chaussée. Ce ne sera plus possible avec la piste cyclable et le couloir de bus agrandi.

On ne verra donc plus cette figure sympathique qu’on aimait rencontrer pour discuter voire se renseigner sur tel ou tel ouvrage. Cette disparition peut en engendrer d’autres… C’est dramatique ! Ce marché des bouquinistes qui contribue largement à la réputation de la ville de Lyon chaque week-end est en danger…

Dès lors tout est permis : alors que les travaux ont commencé hier lundi 13 mars, pourquoi ne pas proposer une voie réservée à ceux qui marchent sur la tête ? Car le pire est à venir pour les quais de Saône.

*Serge Tonioni, journaliste, est l’ancien délégué général du Club de la Presse de Lyon
**Cette nouvelle piste cyclable s’inscrit dans le programme de piétonisation de la Presqu’ile qui prévoit de déporter les 1000 bus qui circulent chaque jour rue de la République sur les bords de Saône. Le quai de la Pêcherie va être très fortement impacté (lire ici), tout comme le quai Saint Antoine et le quai des Célestins.

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

21 Commentaires

  1. PEDRO DE LA x-ROUSSe

    C’est formidable on ne s’ennuie jamais avec les squatteurs de la mairie ! Alors que le livre d’occasion, de seconde main, non producteur de CO2, non consommateur de papier… devrait ête mis en avant, tout est fait pour une fois de plus dégouter ceux qui travaillent ! Il y a déjà une piste cyclable sur la rive droite de la Saône, est-ce vraiment utile de dépenser notre argent, celui de nos enfants et petits-enfants pour embêter le monde ?

    Réponse
  2. Vv

    le petit plaisir du dimanche avec les bouquinistes des quais, bein même ça les talibans verts de la métropole, nous le retirent !

    Réponse
  3. aLI diaw

    Votre article omet de préciser qu’il s’agira d’une piste cyclable dégenrée.
    Et là ça change tout.

    Réponse
  4. Giorda

    C’est intéressant de suivre le parcours de Dictateurs !

    Réponse
  5. Mc

    Au lieu de pleurnicher, il faudra répondre par un vote massif contre ces écolos intégristes de la pensée inverse et bornée.

    Réponse
    • Zygomar

      pleurnicher aujourd’hui n’empêche pas de voter correctement le moment venu….mais ça sera quand même un brin trop tard pour pleurnicher…. comme dit un poête dont j’ai oublié le nom: » la vérolé est dans le fruit »….

      Réponse
  6. Sastre

    La faute aux vieux à Lyon qui ne sont pas allés voter du fait du Covid ce qui a permis la prise de la mairie par des tarés.

    Réponse
    • Pol

      C’est ce que l’on appellevl’objectivitec

      Réponse
  7. Kowalski

    Encore un délire de DOUCET !!!!

    Réponse
  8. Jan

    Je vous invite à constater la nouvelle idée démoniaque des pseudos écolos de la métropole et de la mairie de Lyon.
    Rue Voltaire dans le troisième arrondissement, un parc à vélo a été installé au milieu de la rue, supprimant 4 à 5 places de stationnement. A voir si les véhicules volumineux , grande échelle des pompiers, ramassage des poubelles peuvent encore emprunter cette rue…
    La sécurité des personnes n’est pas la priorité première des ces anti automobilistes

    Réponse
  9. Cgzm

    Un délire de Bagnon, qui se rêve en maire de Lyon a la place de Doucet en 2026

    Réponse
    • Estelle

      Bonjour
      pouvez vous me dire si vous récupérer sur place les livres .
      vous remerciant par avance de votre réponse

      Réponse
  10. Yves Laugier

    Ils deviennent fous? c’est incroyable de faire disparaitre une telle institution et à coup de centaines de millions d’Euros. le pire est à venir en matière d’impots et après les élections ce sera bien compliqué de revenir en arrière. s’il vous plait Lyonnais, au prochaines élections ne laissez pas ces gens là en place.

    Réponse
  11. Martinez

    C’est le fameux roman méconnu et suite de F451 de Ray Bradbury : Fahrenheit 69.
    Dans une société rongée par l’individualisme, les divers strates de wokisme et la bêtise humaine, un nouvel ordre dictatorial émerge et prends le pouvoir dans certains secteurs du monde libre. Ce nouvel ordre avide de pouvoir et de conneries lâche leurs hordes de petits Pinochet verts sur les contrées urbaines. Démagogie et mensonges sont leurs armes de destruction massive. Sous couvert de sauver la planète ils n’hésiteront pas à user de stratagèmes déloyaux pour atteindre leur objectif final, ramené le peuple de France au moyen-âge sans planter un seul arbre…La malédiction verte est en marche, la résistance se cherche et se mobilise pour faire front mais arrivera t’elle à endiguer la menace et ainsi sauver les générations futures…

    Réponse
  12. BENNY

    Emmerdeurs
    Obstinés
    Loufoques
    Omnipotents
    Glauques
    Sordides
    Tordus
    Enfoirés
    Acrostiche qui me plait.
    Dites-moi où est la démarche écologique dans le fait de réduire les vois de circulation pour créer des embouteillages et de la pollution pour les lyonnais.
    Dites-moi où est la démarche écologique de supprimer le boulot de certains.
    Pourquoi DOUCET fait-il tout cela? A cause de son père cadre dans l’industrie pétrolière ou de sa mère secrétaire dans une banque. Là est la question!
    Son diplôme de l’ESC Rouen lui monte-il à la tête?
    Ou alors les fumées de Katmandou font-elles de l’effet?
    Pour moi qui cultivait et vendait des légumes 100% sans pesticides depuis 15 ans ce n’est pas de l’écologie mais du diktat.
    A quand l’obligation de se déplacer à Lyon et sa banlieue en voiture à cheval?
    Soyons un peu sérieux et arrêtons ce délire.

    Réponse
  13. Bouquiniste

    Je suis Bouquiniste sur le quai de la pêcherie (LYON 1) depuis 35 ans sans aucun
    problème avec les responsables élus jusqu’à ce jour.
    Mais voilà les nouveaux décideurs en ont voulu autrement et décidèrent le changement pour le quai de la pêcherie et ses bouquinistes et je vous en dévoile le scénario complètement délirant:
    Aucune concertation sur l’impact catastrophique (nos véhicules ne pourront plus stationner sur la voie actuelle mais sur celle de gauche (voie de livraison côté commerces) nous obligeant à traverser le quai, avec nos caisses de livres entre les voitures les bus les vélos et autres trottinettes) sur notre marché avant les travaux du quai de la pêcherie qui ont débuté le 13 Mars et finiront fin Avril.
    Nous n’avons pas été prévenu du commencement des travaux !!!!!
    Nous pouvons ouvrir durant les travaux mais interdiction de garer notre véhicule à l’emplacement habituel sous peine d’une amende de 135 euros….et oui c’est comme ça et pas autrement, par contre les vélos, les trottinettes roulent sur le trottoir en toute impunité (c’est même nous les gros cons avec nos étalages !!!!)
    PS: à ce sujet j’apporte une petite précision: n’ayant plus le quai pour rouler (durant les travaux) les vélos et trottinettes vont augmenter leur présence sur le trottoir et cela risque d’augmenter les tensions et autres conflits si ceux qui se croient tout permis (je n’ai jamais vu un contrôle à ce sujet, par contre pour les voitures en stationnement oui) ne sont pas verbalisés (j’aurais prévenu).
    Si vous aimez ce marché aux livres (comment peut-on ignorer la culture, la base de nos civilisation !!!) et faire en sorte qu’il perdure vous pouvez donner votre avis (et crier votre mécontentement) sur le support médiatique de votre choix .
    Je vous remercie d’avance et à bientôt j’espère……….

    Réponse
  14. Anonyme

    Déplorable, aucune concertation des intéressés et des citoyens, on enlève, à brève échéance,
    la culture aux Lyonnais et autres contrées (certains viennent de loin pour trouver le livre qu’ii recherche). Au lieu d’inciter la jeune génération à fréquenter cette institution vieille de 35 ans
    on détruit celle-ci au détriment de vélos et autres trottinettes qui, pour la plupart, ne respecte pas
    le code de la route et roulent sur les trottoirs en toute impunité (j’espère que ce privilège n’est pas
    une « faveur » de la municipalité pour 2026 !!!!)
    Heureusement, et l’histoire le confirme, tout acte dictatorial a une fin prématurée.
    Bonne journée à tous……

    Réponse
  15. Rin Nakamura

    Merci les verts et vive les pistes cyclables ! Les rageux sur les commentaires allez pleurer à l’EHPAD !

    Réponse
  16. Anonyme

    Enfin fini tous ces vieux cons avec leurs vieux livres qui puent, c’était pas trop tôt. Cela fera bientôt plus de trente ans qu’ils encombrent l’espace publique, c’est une honte.
    Pourtant la mairie a tout fait pour nous en débarrasser, en n’entretenant plus le trottoir, crevassé de toutes part depuis des décennies, en oubliant les restes des travaux, tel ses deux immondes plots jaunes indéplaçables qui stagnent depuis 2018 et font l’émerveillement des touristes comme des autochtones, en creusant moult trous sur leur emplacement sans les prévenir.
    Que nenni! Rien n’y fait, ils tentent de survivre à tout pris, il s’accroche ces foutus papyvores.
    Enfin nos représentants on trouvé la parade: les empêcher de déballer.
    On a pas besoin de savoir lire pour vivre, nos portables nous suffisent, sur nos skates et nos trottinettes nous les écrabouillerons et personnes à part de vieux grabataires nostalgiques ne les regrettera.
    Si la mairie pouvait par la même occasion faire abattre les arbres de ce quai, nous lui en serions reconnaissant, ils nous font de l’ombre.

    Réponse
  17. Anonyme

    c est juste debille tout comme la retraite a 64 produire toujours plus sans matiere premieres n existe pas detruire pour faire autre chose pollue dans nos societe reste a bannir les actionnaires et a controler j ai honte de le dire la populations nous sommes une espece comme une autre si on pullulle on disparaitrat

    Réponse
  18. IL MARCHE SUR LA TETE

    Plus de 200 kilos de livres dans les mains ?!
    Non mais il sait ce qu’est un marché ?
    Il faut ouvrir une librairie là….

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

lundi 15 avril

Saint Paterne


Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…