Par Morgan Couturier

Réchauffée l’an passé par Caroline Goulier-Auclair et Marc Jean, la chandeleur n’a pas tardé à retrouver son lustre d’antan sous les voutes du Selcius, à Confluence. La coutume est manifestement relancée.

C’est là, le propre d’une tradition, elle est épiée et attendue avec un enthousiasme à toute épreuve, si bien que l’inévitable lancer de crêpe aurait largement mérité une récompense à l’occasion de la cérémonie sportive organisée à deux pas du Selcius.

Seulement, la gourmandise est un joyeux pêché complexe à éviter, alors bon nombre de convives ont préféré guetter l’arrivée de Gérard Collomb, invité à remettre la main à la pâte. Un geste sacré parfaitement réalisé par l’édile lyonnais, visiblement galvanisé par les encouragements de son instigateur, Eric Obeuf.

« Ce sera pour tous une année de bonheur », s’est exprimé le maire de Lyon, sous le regard des candidats à sa succession, son poulain Yann Cucherat et son opposant, Etienne Blanc.

Une bataille éclipsée par l’exposition resplendissante du photographe Philippe Reynaud et les nombreux présents des partenaires (Directours, Air France, Korloff, le domaine d’Eyguebelle ou encore Realodge, la société spécialisée dans l’immobilier). Mais l’important était ailleurs, car à la chandeleur, ce sont les crêpes qui remportent les élections !

Selcius
Lundi 3 février 2020