Forte de la fidélité de ses clients abonnés, des entreprises de Lyon, Paris, Lille ou Bordeaux, la Conciergerie Lord Nelson a supporté au mieux le choc du confinement.

Caroline Auclair-Goulier a enregistré une baisse sévère de son chiffre d’affaires mais a su préserver une activité à mi-temps. Elle témoigne de son adaptabilité à l’imprévu et confie que « pour sortir de la crise, il y a lieu de se remettre en question et répondre aux demandes nouvelles de nos clients ».

Le positionnement d’une conciergerie d’entreprise donne la priorité aux services apportés dans un contexte d’anxiété : « Notre taille nous permet d’être dans un réseau où les échanges sont importants et à l’évidence cette situation de crise suscite une réaction pleine d’énergie de ces chefs d’entreprise et nous veillons à leur apporter des solutions rapides ».

Ainsi des actions ciblées avec l’organisation de rencontres de travail de moins de dix personnes, de réunions d’affaires où chacun apporte son concours en toute simplicité lui ont permis de resserrer les liens avec ses clients : « Il faut savoir faire un cadeau en relation avec le moment comme des masques en tissu. Ces moments ont favorisé une solidarité entrepreneuriale, conforté les relations humaines ».

Lord Nelson propose désormais un service conciergerie caviste en partenariat avec la Maison Barbet. L’occasion de refaire les niveaux de votre cave…

Elle a eu le plaisir d’enregistrer de nouveaux abonnements de chefs d’entreprise.

Avec l’envoi d’une « newsletter », il lui a été possible d’affirmer la logique d’action de sa société de services et l’esprit de ses interventions notamment dans le domaine des relations publiques.

« Le fait de montrer des initiatives différentes, d’apporter des réponses « sur mesure » au sein d’un réseau de taille humaine où l’on fuit la représentation explique cet intérêt pour notre conciergerie. C’est le moment d’agir en apportant de la profondeur à nos actions » affirme l’ancienne journaliste avec conviction.