Par Marco Polisson

Il était certain qu’il y aurait une suite aux trois précédentes manifestations qui ont réuni plusieurs milliers de commerçants et d’indépendants victimes du reconfinement.

A quelques jours de la prise de parole d’Emmanuel Macron, le collectif des indépendants n’entend pas relâcher la pression. D’autant plus que si la réouverture des commerces « non essentiels » est actée – avec sa date effective sujette à débat au sein-même du gouvernement – la problématique des restaurateurs et cafetiers reste entière. Tout comme celle des acteurs de l’évènementiel et des salles de sport.

Ce sont eux qui devraient être en première ligne, lundi.

Initié par l’association de commerçants Carré Nord Presqu’île, le mouvement de contestation lyonnais fédère les détaillants affiliés à la Fédération Nationale de l’Habillement, les entrepreneurs de la CPME, de Mode-Habillement Rhône-Alpes et du SLA (Syndicat des Loisirs Actifs), les entreprises évènementielles affiliées à l’UPSE, les chefs cuisiniers des Toques Blanches Lyonnaises au coude à coude avec les restaurateurs et patrons de bars et clubs de l’UMIH.

Rendez-vous lundi 23 novembre 2020 à 15h, place Bellecour

 

> Pour visionner les photos de la manifestation du 16 novembre, cliquez ici