Lyon. Les chauffeurs de taxis en lutte pour leur survie

23 juin, 2023 | Actualités Lyon, Actualités Politiques, POLITIQUE | 0 commentaires

Les différents syndicats de taxis du Rhône organisent une manifestation pour s’opposer au projet de la Métropole de Lyon, qui prévoit de créer de nouvelles licences alors que le métier est déjà en tension.

« Avec cette manifestation, on veut juste leur dire de ne pas créer de nouveaux taxis sur la Métropole », explique Abdelatif Grine, vice-président de la Fédération nationale des taxis indépendants (FNTI) et président de la FTI69. Entre les vélos et les trottinettes, les tramways et les métros, les chauffeurs de taxis ont moins de travail qu’avant.

Marc Dutriaux (président FTI38) et membre du bureau de la fédération), Abdelatif Grine (président de la FTI69) et Pascal Wilder (porte-parole de la FTI69)

« Le vice-président de la Métropole pense qu’il faut rajouter des licences à un moment où l’offre de transport de personnes a explosé », affirme le président de la FTI69. Lundi 26 juin dès 10h, les chauffeurs resteront statiques et installeront leurs taxis tout autour de l’hôtel de la Métropole (rue du Lac – Lyon 3) pour en bloquer les entrées.

Un projet incohérent avec les ambitions des écologistes

« Ils veulent fermer la Presqu’ïle, la rue Grenette, la rue de la République. C’est une catastrophe pour nous et pour les bus qui vont devoir faire des détours. Et rajouter des licences va à l’encontre de leur dogme puisque ça va rajouter des véhicules qui vont encore embouteiller davantage », indique Pascal Wilder, porte-parole de la FTI69.

Les taxis sont nombreux à patienter à la gare et débordent parfois sur la rue de Bonnel. Les chauffeurs attendent souvent une heure et demie avant de charger un client

Depuis un an et demi, la FTI69 discute avec la Métropole de Lyon, en vain, et tente de lui démontrer qu’il ne manque pas de licences. « Pendant les heures de pointe, comme on est tous coincé dans les bouchons qu’eux-mêmes ont créé, forcément on fait moins de courses. En créant de nouveaux taxis, ça va devenir encore plus compliqué parce qu’il y aura plus de chauffeurs pour le même nombre de clients », s’indigne Abdelatif Grine.

La manifestation devrait rassembler entre 300 et 400 taxis. « Si la journée de lundi ne suffit pas, on y retournera mardi. Et les 5, 6 et 7 juillet, on tournera dans la ville s’il faut. En espérant que demain, le problème soit réglé », conclut Pascal Wilder.

>Pétition pour soutenir le mouvement https://chng.it/KWZGHNTjVj

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

samedi 25 mai

Sainte Sophie


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…