Par Marco Polisson

Exclusif. Ce mercredi 8 décembre au matin, un automobiliste circulant boulevard Stalingrad (Villeurbanne) en direction du périphérique s’est encastré dans le terre-plein central installé fin août. Un nouvel épisode fait diver(t) de la série beauf #Lyon écolo.

Nous avions joué notre rôle de lanceur d’alerte, à la rentrée, en présentant sur cette antenne les dangers de la nouvelle installation écologiste à l’angle du boulevard du 11 novembre et du boulevard de Stalingrad : une voie de circulation a été transformée en voie sans issue à l’initiative de Fabien Bagnon, vice-président écologiste de la Métropole, et surnommé l’ayatollah du vélo sur les réseaux sociaux.

L’installation du terre-plein central a été effectuée dans le seul but de gêner le trafic automobile et de casser la fluidité de cet axe emprunté chaque jour par des milliers d’automobilistes. Ces derniers sont désormais obligés de se déporter vers la droite pour contourner l’obstacle. Malgré les marquages jaunes provisoires installées à la hâte après la publication de l’article sur le sol, le franchissement du carrefour est extrêmement accidentogène.

Nous n’avons donc pas été surpris par l’accident survenu ce matin, à une heure de fort trafic. Le conducteur d’une petite Citroën n’a pu éviter l’obstacle et son véhicule s’est encastré dans le poteau après avoir grimpé sur le plot central. Sous la violence du choc, son airbag s’est déclenché. Choqué et blessé, il a été conduit à l’hôpital.

La responsabilité pénale de la Métropole de Lyon représentée par Fabien Bagnon et Bruno Bernard pourrait être engagée pour « mise en danger de la vie d’autrui ». A suivre.