En précisant « nous ne le vivons pas trop mal », Dany Morsilli, PDG de La Sphère des Possibles, dont le siège villeurbannais est également un lieu de créations culturelles, exprime l’état d’esprit régnant dans son entreprise de communication événementielle dont l’engagement humain est reconnu !

Elle a organisé ses services en procédant à des mesures de chômage partiel et en s’appuyant sur le télétravail. Elle a repensé l’organisation de ses équipes pour passer ce cap difficile qui ne lui offre comme perspective de rebond que le mois de septembre, car les deux mois d’été sont généralement des périodes de faible activité.

Christian Berthe accueillant ses invités Pascal Mailhos, Roland Bernard et Etienne Blanc sur la scène des 10 ans du Marché de gros Lyon Corbas organisé par la Sphère des Possibles.

Le secteur événementiel de son entreprise a été affecté à hauteur de 80%. « Le télétravail se révèle efficace et correspond à l’attente de certains de nos collaborateurs. Il sera sans doute maintenu car il nous donne satisfaction » déclare-t-elle en se félicitant de la relation de confiance existante avec ses équipiers.

« Heureusement, nous avions le fond de roulement nécessaire pour affronter cet arrêt de l’événementiel, nous ne lâcherons rien »

L’heure est aussi à la réflexion sur les évolutions de services à proposer en cherchant à mesurer les effets de cette crise sanitaire sur le déroulement des manifestations à venir. La convivialité et la recherche d’une plus grande considération dans les rapports entre les personnes sont des axes privilégiés.

L’équipe opérationnelle LSP en cours d’événement !

Bernard Buffard, le directeur de projet, suit deux dossiers pour cette rentrée, la cérémonie de remise des diplômes de l’EM Lyon et le salon professionnel Pro & Cie (1500 personnes attendues). Et d’ajouter : « Nous répondons à des demandes et aux renouvellements de projets pour la fin 2020 mais également pour le début 2021. Ce qui est perdu est perdu mais il y a lieu d’être optimiste désormais ».