Par Emma Ressegaire

Créée par trois jeunes étudiants âgés de 20 ans, l’application « OnTable » permet aux restaurateurs de générer un code-barres, qui une fois scanné, donne accès aux cartes et menus de nos chefs favoris.

Dans une période délicate pour la restauration, Alexis Dubanchet, Henry Mont et Martin Carteron ne voulaient pas rester les bras croisés. Soit, les 3 jeunes Roannais ont profité de la période du confinement pour imaginer un moyen simple d’abandonner les traditionnels menus papiers des restaurateurs, considérés comme étant potentiellement sources de propagation du Covid-19.

Place au modernisme, avec à clé, des menus numériques voués à s’afficher directement sur le téléphone de leurs clients.

« On a créé un site web depuis lequel les restaurateurs et gérants de bars s’inscrivent gratuitement et envoient leurs cartes afin de recevoir un QR Code qui, une fois flashé, les affichera. L’inscription est aussi simple que sur Facebook. », expose Martin Carteron, l’un des créateurs.

Toute simple, cette application gratuite dissimule pourtant deux objectifs capitaux : aider les restaurateurs et limiter l’impression de cartes jetables utilisées depuis la reprise d’activité des restaurants, une pratique qui s’avère peu écologique. Un service précieux que l’on doit donc à ces trois amis d’enfance.

40 % des clients des restaurants équipés d’OnTable passent aujourd’hui par le QR Code

« C’est le père d’Alexis Dubanchet, restaurateur au Relais de l’Abbaye à Charlieu, qui lui a demandé de trouver une solution, car plus personne ne voulait toucher les cartes », poursuit Martin Carteron.

Henry Mont, qui poursuit des études d’ingénieur, et Alexis Dublanchet, qui fait des études d’informatique, ont alors travaillé de début-avril à fin-mai sur ce projet, leurs compétences respectives ayant mené à la création d’OnTable, ensuite popularisé par Martin Carteron, qui DUT Techniques de commercialisation en poche, a rejoint l’aventure pour les aider à se développer.

Fort de sa jeunesse et de sa bonne idée, le trio s’attaque au marché lyonnais

Car si dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, une vingtaine de restaurants ont déjà succombé aux QR Code d’OnTable, la jeune enseigne s’étend désormais au-delà de ses frontières, la franchise Air Bagels, qui possède de nombreux restaurants, notamment à Colmar, Metz ou Strasbourg, leur permet ainsi de s’installer à l’Est. Et ailleurs.

« Nous avons aussi le soutien de LaFourchette suisse », assure Martin Carteron. D’autant que les restaurants ne sont pas les seuls établissements à faire appel à OnTable, en croire le bowling de Saint-Etienne, lui aussi séduit par la possibilité de se créer un compte.

Mais après les verts, l’application roannaise ne pouvait échapper à la capitale de la gastronomie. Doucement, mais sûrement, OnTable s’y impose, avec une première prise de température du côté du bouchon lyonnais Le Val d’Isère.

Le pied maintenant mis à l’étrier, les trois fondateurs cherchent à se développer et conquérir de nouveaux restaurants, avec un argument en plus dans leur poche : la perspective de commander et payer grâce à leurs QR Code.

« Je pense que dans 10-15 ans, les cartes en version digitales remplaceront complètement les cartes traditionnelles, mais cela prendra du temps », avancent les créateurs. Les habitudes sont faites pour être changées. Reste aux clients de passer OnTable.

> Plus d’informations et inscriptions sur www.ontable.fr