Nouveau scandale à Lyon. Les écologistes expulsent le Salon du Sud-Est

20 mars, 2024 | Actualités Culturelles / patrimoine | 10 commentaires

Texte : Bernard Gouttenoire, critique d’art – Alors qu’il s’apprêtait à fêter son centenaire, l’historique salon de la peinture et de la sculpture lyonnaise vient de se voir notifié son éviction du Palais de Bondy par les écologistes de la Mairie de Lyon. Mobilisons-nous, il y a urgence !

Le Salon du Sud-Est a été créé en 1925, par Pierre Combet-Descombes, Jacques Laplace, Etienne Morillon, Adrien Bas, Antonin Ponchon, Albert Tresch, le premier Président Charles Sénard, le sculpteur Georges Salendre, Emile Didier (les Ziniars), accompagnés par les Critiques d’Art, Georges Besson et Marius Mermillon et coopté par le très célèbre Président-Maire de Lyon, Edouard Herriot.

Soutenu par le Département du Rhône (qui a acquis 250 tableaux majeurs au Sud-Est, en 20 ans), par les équipes la Ville de Lyon de l’ancienne Municipalité (qui ont toujours acheté des tableaux au salon), par la Fondation Renaud (soutien au Fort de Vaise de ces artistes), par les collectionneurs très érudits Jérôme Tomaselli (de Lyon-Vaise) et par le grand collectionneur Michel Bosse-Platière (de Lucenay), sans compter le merveilleux Musée Paul Dini à Villefranche-sur-Saône, qui ont mis à l’honneur les très nombreux peintres du territoire.

Le Salon du Sud-Est a connu ses heures de gloire, avec la présence des plus grands noms que Lyon ait connus.

Pensez que les Ziniars (cités en exergue), descendaient directement du célèbre peintre de la Sainte-Victoire, l’impressionniste Paul Cézanne et des Sanzistes, Jean Fusaro, Jacques Truphémus, André Cottavoz, Paul Philibert-Charrin, Henri Lachièze-Rey, Georges Adilon et leurs descendants tous inspirés (dès 1950) par le peintre nabi Pierre Bonnard.

Jacques Truphémus, sociétaire du Salon de Lyon, exposait pour sa 85ème édition en 2012

A cette pléiade d’artistes-phares (cautionnés par les critiques d’art Jean-Jacques Lerrant et René Deroudille) se sont joints les noms de Jean Couty, d’Albert Carlotti, de Jacques Peizerat, de Pierre Pelloux, de Evaristo, de Ariel, de Gérard Gasquet, de Patrice Giorda, d’Alain Chevrette, de Robert Duran, de Max Schoendorff,  de Jacques Poncet, de Régis Bernard, de Jim Léon (qui a fait les décors du film de Jacques Demy « Peau d’âne  » avec Catherine Deneuve), pour ne citer que les plus connus d’entre eux.

Danièle Noir, épouse du maire de Lyon, au micro : Régis Bernard, peintre et président du Sud-est, Bernard Gouttenoire, Yves Bruyas, vice-président du Conseil général délégué à la culture, Jacques Berger, Myriam Bros, ancienne présidente du salon du Sud-Est, lors du vernissage de 1995 – Photos © Patrick Ageneau

Cette mesure qui tend à supprimer « l’outil dans son jus » est discriminatoire, puisqu’elle touche jusqu’aux maisons de ventes lyonnaises, Maîtres De Baecque, Conan-Belleville, Bérard-Peron, Savart, et le marché de l’art, qui ne s’est jamais aussi bien porté.

La colonne vertébrale de cette succession de noms réputés à Lyon, est visée par cette lamentable suppression « blasphématoire », du salon du Sud-Est (Palais de Bondy). Elle est carrément un coup de poignard dans le nerf créatif de la peinture vivante et historique lyonnaise.

> Le second épîsode et les raisons invoquées par la Ville de Lyon sont à lire ici

10 Commentaires

  1. cohendet

    Peut-on savoir en quoi il consiste exactement et pourquoi il est supprimé ? merci !

    Réponse
    • Régis GRANJON

      Quand est-ce que notre gouvernement va-t-il agir face à ce fléau mener par Mr Doucet, Mr le premier ministre se vient à Lyon ces jours ci qu’ un mouvement se fasse entendre pour que notre culture ne nous quitte pas. Qu’i l fasse en sorte cette exposition ait lieu

      Réponse
  2. Montech

    Je soutiens l’exposition! Aucune raison ne peut supprimer cette exposition!
    L’art est notre re culture!

    Réponse
    • Serna

      quelle est l’intention derrière cette décision? les khmers verts lyonnais ont une idée cachée qui ne va pas tarder à sortir

      Réponse
  3. Anonyme

    Je suis le petit neveux du peintre Abel Gay .En souvenir de c’est oncle je me joint à cette mobilisation à l’encontre de l’expulsion du salon

    Réponse
  4. chantal HAYETTE

    vous citez la suppression du Salon Du Sud Est de BONDY par MMe PERRIN GILBERT . Il faut savoir que ce sont aussi REGAIN et L’HIVERNAL de LYON 2 grands et anciens salons de peinture /sculpture ( l’HIVERNAL existe depuis 67 ans) qui vont être évincés du Palais BONDY
    au motif que cette attachée culturelle souhaite le dédier  » aux arts visuels (????° ) dessin, photographie et papier  »
    Ce serait bien d’en parler aussi !!
    Je reste à votre disposition pour de plus amples informations
    Chantal HAYETTE, présidente de l’HIVERNAL de LYON

    Réponse
    • Marco Polisson

      Bonjour Madame
      Merci de nous envoyer ces informations par mail : contact@lyonpeople.com
      Nous reviendrons vers vous très vite.
      Cordialement, Marco

      Réponse
  5. ESPEIL

    Bonjour,
    Cet article fait état de l’historique et de l’importance de ce salon, ce que, je pense, personne ne renie. Mais aucune information sur les circonstances et les raisons de cette soit-disant « expulsion » ou « éviction ». Pourriez-vous nous fournir des informations plus factuelles svp ?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 22 mai

Saint Didier


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…