Le scandale de la saga « Confluences »

10 septembre, 2009 | DERNIERE MINUTE | 0 commentaires

projet Par Pauline Turuban

 

Vinci et Léon Grosse sont en compétition pour décrocher le chantier du Musée des Confluences. La construction devrait reprendre d'ici quelques mois après plus d'un an de stagnation du projet, mais le gouffre financier est de plus en plus béant.

 

Laborieuse et coûteuse : la construction du Musée des Confluences ressemble de plus en plus à un bourbier dans lequel s'enlise lamentablement le Conseil général. Dès les balbutiements en 2001, quand a été retenu le « Cristal-Nuage », projet architectural de Coop Himmelb(l)au au design ultra ambitieux et largement discutable, les déconvenues se sont enchaînées : retards, pépins techniques et juridiques, difficultés à faire assurer le bâtiment, etc. Il y a plus d'un an, des différends entre le département du Rhône et l'entreprise initialement retenue pour réaliser le gros œuvre ont conduit celle-ci à se retirer en décembre 2008. Depuis, le futur « grand Musée des Sciences et des Sociétés » est au point mort, paralysé au stade des fondations. En avril 2009, le Conseil général a relancé un appel d'offres ; il vient d'annoncer, le 4 septembre, la validation des dossiers de deux groupements d'entreprises, dont les mandataires sont Léon Grosse et Vinci Construction France. Le choix définitif du constructeur sera annoncé d'ici deux mois. Côté finances, les contribuables vont sentir passer la douloureuse : les montants de base annoncés par les candidats sont respectivement de 99 450 000 € et de 118 982 800 €. Au total, la facture finale devrait dépasser les 200 M€! Des chiffres pharaoniques à des années-lumière des 60 millions initialement évoqués il y a dix ans. Michel Mercier estime que ce dérapage financier « ne devrait rien coûter au contribuable ». Pour financer son musée, il préfère liquider les bijoux de famille : déjà bien commencées, les cessions d'éléments du patrimoine départemental vont se poursuivre pour réunir les quelques… 175 M€ manquants (sachant que 61 M€ ont déjà été déboursés). Une gabegie financière qui fait totalement passer au second plan l'esprit et le contenu du futur musée.

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 22 mai

Saint Emile


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…