Par Marco Polisson

(MàJ) Les tracts sont déjà rédigés, il n’y a plus que l’entête à modifier. C’est finalement la liste métropolitaine de droite et de centre droit que Marc Fraysse pourrait conduire sur la circonscription de Villeurbanne.

L’ancien député de Villeurbanne va faire mentir le journaliste Gérard Angel qui ne croyait pas du tout à sa candidature, surtout depuis l’annonce par Alexandre Vincendet du nouveau tandem LR pour la Mairie de Villeurbanne constitué d’Emmanuelle Haziza et Marc Atallah qui entendent « proposer un projet de rupture pour renverser la table » selon ses propos sur Jazz Radio.

Et si Marc Fraysse a renoncé au fauteuil de maire, il n’entend pas oublier sa promesse martelée depuis plusieurs années : « rendre aux Villeurbannais, ce que Villeurbanne m’a donné ». Selon nos informations, il aurait été choisi par le sénateur François-Noël Buffet pour conduire sa liste métropolitaine sur la circo villeurbannaise où 17 sièges sont à pourvoir.

Et pour l’accompagner dans cette aventure, il aurait retenu pour colistière la pétillante Dany Morsilli, une dirigeante très appréciée des entrepreneurs villeurbannais.

A la tête de la société évènementielle La Sphère des Possibles, aux côtés de Bernard Buffard et François Garcia, elle emploie dix personnes à plein temps et réalise 60% de son activité dans l’organisation de conventions et de soirées de gala, comme les 10 ans du Marché de gros de Corbas. Animée d’un courage et d’une volonté hors norme, elle dispose d’un réseau tentaculaire qu’elle entretient depuis son caveau de la rue Magenta.

Pour la première fois depuis des années, la droite villeurbannaise se présenterait sur la ligne de départ avec un attelage qui a de la gueule. Alors que la ville régulièrement pointée pour son insécurité et gangrénée par le trafic de drogue, est sur le point de laisser partir l’ASVEL, les Villeurbannais auront enfin l’occasion de refermer la page de 50 ans de socialisme. En auront-ils le courage ? Réponse en mars 2020.