Par Morgan Couturier et Marco Polisson

En ballotage défavorable à l’issue du premier tour, Pierre Oliver a su tirer parti de ses nombreux soutiens pour s’emparer de la mairie du 2e arrondissement, fortement convoitée par les écologistes.

La persévérance est une qualité louable. À plus d’un point. Un mérite sur lequel a pu s’appuyer Pierre Oliver, dont l’ardente campagne d’entre-deux tours lui a permis de remonter la pente. Le candidat des Républicains mis sur orbite par Etienne Blanc a également réussi l’exploit de bénéficier du soutien conjoint du maire centriste sortant Denis Broliquier et de son opposant historique Roland Bernard respectivement placés en troisième et septième position sur sa liste.


Les écologistes qui voulaient faire de cet arrondissement une prise de guerre symbolique sont rentrés bredouilles

Et même si moins d’un électeur sur deux s’est déplacé jusqu’aux urnes, Pierre Oliver sera donc parvenu à séduire les nombreux commerçants présents sur son arrondissement, à commencer par le chef Fabrice Bonnot, lequel avait fait part de son soutien pour le candidat de la liste Lyon, la force du rassemblement.

Plus de 2000 portes ouvertes en 9 mois

Bien entendu, la victoire ne s’est pas faite sans efforts. Directeur du développement chez un promoteur immobilier, le jeune édile a construit sa victoire pas à pas, sans ménager sa peine. A l’heure du décompte des montées d’escalier, ce ne sont pas moins de 2000 portes qui se sont ouvertes, ainsi que des dizaines de réunions d’appartements (600/700 personnes rencontrées).

Dans le fief de Denis Broliquier, le presque trentenaire a su séduire les grandes familles

Elles sont pour la plupart des piliers de la droite locale qu’il s’agisse d’Albéric et Inès de Lavernée, Bruno de Carbonnières ou encore Anne Puvis de Chavanne. Un renvoi d’ascenseur payant : après avoir compté 65 voix de retard au premier tour, Pierre Oliver s’impose confortablement, avec pas moins de 55,10% des suffrages exprimés et 763 voix d’avance au second tour.

La remobilisation des électeurs via les acteurs économiques a été payante.

Un soulagement pour la droite lyonnaise qui sauve l’un de ses bastions historiques en dépit de sa gentrification. Idem pour le 6ème conservé par Pascal Blache. Le jeune homme qui sera papa à la rentrée a décidé de mettre sa carrière entre parenthèses pour se consacrer à 100% à sa nouvelle fonction. Parmi ses priorités, ramener le calme et l’ordre dans la Presqu’île gangrenée jour et nuit par les nuisances et les agressions.



> Les résultats du second tour – 28 juin 2020

A – Pierre OLIVER (LR) : 4125 voix – 55,10%

B – Valentin LUNGENSTRASS (EELV) : 3362 voix – 44,90%


> Pour rappel, les résultats du premier tour – 15 mars 2020

A – Pierre OLIVER (LR) : 1 739 voix – 22,67%

B – Denis BROLIQUIER (DVC) : 1 435 voix – 18,71%

C – Anne-Sophie CONDEMINE (LREM) : 876 voix – 11,42%

D – Valentin LUGENTSTRASS (EELV) : 1 804 voix – 23,52%

E – Grégory DAYME (LREM Diss) : 536 voix – 6,98%

F – Jean-Claude VITAU (RN) : 476 voix – 6,20%

G – Nathalie CARLINO (EXG) : 461 voix – 6,01%

H – Jean-Marie SAUBOUA (UG) : 342 voix – 4,45%

 » C’est avec fierté, que je porte l’écharpe tricolore pour le poste de deuxième adjointe en charge de la culture et du sport » Maryll Guilloteau

 Le nouvel exécutif

1er adjoint : Jean-Stéphane CHAILLET
2e adjointe : Maryll GUILLOTEAU
3e adjoint : Roland BERNARD
4e adjointe : Pauline GROSJEAN
5e adjoint : François ROYER

Après le conseil, le Maire et ses adjoints ont planté un arbre devant
la mairie : un olivier symbolisant la Paix, l’Egalité et la Fraternité.

 

La nouvelle équipe municipale s’est ensuite dirigée vers la place
Carnot pour rendre hommage aux combattants de la Grande Guerre
14-18 en déposant une gerbe devant la Borne de Verdun.

Conseillers municipaux élus sur la liste de Pierre Oliver  

1 – Pierre OLIVER

2 – Florence VERNEY-CARRON

3 – Denis BROLIQUIER

4 – Anne-Sophie CONDEMINE

5 – Jean-Bernard NUIRY

6 – Maryll GUILLOTEAU

7 – Roland BERNARD

8 – Aurélie BONNET-SAINT-GEORGES

9 – Jean-Stéphane CHAILLET

10 – Pauline GROSJEAN

11 – François ROYER

12 – Stéphanie STAN