Texte : Marco Polisson. Le gag du jour est signé du Sytral, sous contrôle exclusif de Bruno Bernard et de sa majorité NUL(P)ES – pour Nouvelle Union Lyonnaise Populaire Et Sociale. Un nouvel épisode ridicule de la série #Lyon écolo.

Après l’humiliation du téléphérique, place au gag du tramway ! Réunis hier, lundi 16 mai 2022, en pleine torpeur post traumatique, les experts autoproclamés en mobilité de la majorité écolo-trotskyste ont dégainé un nouveau projet tombé du ciel sans concertation : un tramway express semi enterré pour remplacer le transport par câble et résoudre les embouteillages de l’Ouest lyonnais… à l’horizon 2031 !

Les automobilistes ont vite compris qu’il s’agit d’une mesure de rétorsion sous couvert d’écologie : en loucedé, les écologistes vont continuer de réduire des voies de circulation pour faire passer un tramway, alors que le Métro E est réclamé par toutes les communes de l’Ouest lyonnais. Par la voie de Yann Cucherat, l’opposition a immédiatement décortiqué ce projet tombé du ciel et la « démarche court termiste » qui l’accompagne. »

« Deux fois moins de monde transporté ».

« Le tramway express de la ligne E est évalué à 750 millions d’euros. Il serait opérationnel pour 2031 et embarquerait jusqu’à 60 000 voyageurs par jour en réalisant un temps de trajet entre Alaï et Perrache en 15 minutes. Le métro E, estimé initialement entre 1,2 et 1,5 milliards d’euros en fonction de sa gare d’arrivée (Bellecour ou Part-Dieu Est), pouvait être prêt pour 2030, transporter jusqu’à 100 000 voyageurs par jour avec un parcours de 8 minutes entre Alaï et Bellecour. »

Autre problème, le nouveau projet conçu dans l’urgence ne répond pas aux projections démographiques de l’ouest lyonnais, le tram enterré n’étant pas configuré pour l’accroissement de la population prévu dans les décennies à venir. Il s’agit donc d’un projet bâclé. « Cette précipitation ne traduit donc qu’une tentative des exécutifs EELV de faire oublier le désaveu du téléphérique. » conclut Yann Cucherat.

A partir de Menival, le tram des écolos ressort de terre pour emprunter les voies automobiles déjà surchargées – Illustration Sytral

« La Métropole invente le tramway enterré ! »

Réaction identique du maire de Tassin la Demi-Lune, Pascal Charmot : « Après avoir enterré le projet de liaison par câble totalement décrié par la population et qui n’avait aucune pertinence, et après avoir recommencé pendant près d’un an, une consultation pourtant déjà conduite en 2019 sur le Métro E pour finalement mieux y renoncer, le Président de la Métropole invente le tramway enterré… uniquement sur le 5e arrondissement de Lyon !

Traduction de ce projet de tramway ‘semi-enterré’ vers Tassin la Demi-Lune, sorti du chapeau de magicien du Président de la Métropole : on fait un demi-métro, pour un demi-budget, et une demi-ligne comparé au projet initial de métro jusque Part-Dieu. On habille l’opération d’un joli nom pour faire passer la pilule aux habitants, lesquels apprécieront le traitement qui leur est réservé. On laisse les habitants de Tassin la Demi-Lune et plus largement de l’ouest lyonnais, se débrouiller des embouteillages qui ne seront qu’accentués avec un tramway en surface, à faire passer en plein milieu de la circulation ! »

« Quel intérêt de faire un tram ? »

Du côté du collectif contre le téléphérique « Touche pas à mon ciel », c’est la consternation : « A l’heure où plusieurs collectifs et municipalités de l’ouest lyonnais proposent de sérieuses alternatives, la Métropole et l’AOMTL inventent l’inimaginable.
Revenons au Métro E, dont l’étude a déjà été réalisée par l’ancienne mandature. On a déjà assez perdu de temps. Ce tramway sera bien plus ralenti et lent qu’un métro.
Un T1 prend moins de 100.000 voyageurs jour.
Un métro D prend plus de 200.000 voyageurs jour.
La concertation du métro E à déjà été effectuée. A 2 reprises… Les citoyens le souhaitent comme c’était prévu. Quel intérêt de faire un tram ? »