Tramway TEOL. À Tassin, le maire et les habitants dénoncent « la marche forcée » des écologistes

14 mai, 2024 | Actualités Politiques | 9 commentaires

Texte : Morgan Couturier avec MP – Majoritairement opposée au projet de Tramway Express de l’Ouest Lyonnais (TEOL), la commune de Tassin se confronte pourtant à l’irascibilité de la Métropole de Lyon. En dépit de cette opposition, son président écologiste se refuse à faire machine arrière.

L’instant était redouté, tant sa conclusion semblait inéluctable. Comme l’appréhendaient de nombreux Tassilunois, la fin de la concertation préalable à la construction du Tram Express de l’Ouest Lyonnais (TEOL) met étrangement en valeur, un supposé soutien des habitants à ce projet. Président de la Métropole de Lyon et du Sytral, Bruno Bernard revendique ainsi près de « 2000 participations aux ateliers et 1000 participations ». Et combien de trolls verts ?

« La première question qui était posée à nos habitants était l’opportunité de réaliser ce projet et la réponse est positive », se gargarise-t-il sur Twitter, se voulant on ne peut plus catégorique : « le projet TEOL verra bien le jour après un vote au conseil d’administration de Sytral Mobilités ». Une ineptie pour le maire de Tassin-la-Demi-Lune, Pascal Charmot, lequel pointe la mise en œuvre d’un projet « à marche forcée, faisant fi de l’impact foncier pour la commune et de ses caractéristiques court-termistes, soulignés à maintes reprises ».

Le maire de Tassin pointe « un bilan très nuancé de la consultation »

Pour l’édile, la surprise est d’autant plus grande que les habitants comme « tous les élus du bassin de vie » ont toujours contesté le bien-fondé de ce tramway express en surface (+de 80% de la population consultée s’y est opposée), le projet parallèle de Métro E ayant lui, été toujours plébiscité, en dépit de ses coûts plus importants. Pas un mot de la Métropole, non plus, concernant les réunions et manifestations des opposants

« Résumons, le maire de Tassin ne veut : ni de pistes cyclables, ni de couloirs de bus, ni d’une ligne de tram express. Heureusement que les concertations révèlent les vraies attentes de ses concitoyens pour toutes ces alternatives à la voiture individuelle », s’amuse à twitter, le commissaire politique à la voirie, Fabien Bagnon.

Mais son attitude est loin de faire consensus : « C’est du mépris envers les habitants. En tant que citoyens, nous ne nous sentons pas écoutés. Mais on s’y attendait, on n’est pas dupe. On ne perd pas espoir, on continue la lutte. Il en va de notre ville, de notre quotidien et de nos maisons », réagit Clément Droin, président de l’association d’opposition, AUATOL.

Il vient d’envoyer une lettre ouverte au président du SYTRAL, co-signée par Jean-Claude Schoepen, président du collectif ‘TEOL Non merci’. « Nous sommes surpris par cette présentation aux seuls élus, ce qui est en contradiction avec le rapport des garants demandant une information publique, information rendue essentielle du fait que la variante C retenue, ne figure dans aucun document de la concertation. » Ce qui ouvre le champs aux recours judiciaires.

Moins rapide et bien plus souvent en panne qu’un Métro

À quelques jours du vote du conseil du SYTRAL, programmé ce jeudi 16 mai et dont la tenue pourrait être chahutée par des manifestations, Pascal Charmot s’inquiète en outre, du tracé retenu par les écologistes, à savoir le scénario C, considéré comme le plus impactant pour le foncier (une vingtaine de maisons et dépendances sont menacées d’expropriation (le détail, ici et dans notre notre magazine de Mars 2024), certains ménages n’ayant toujours pas été avertis de la destruction de leur domicile.

Une vingtaine de familles sont concernées par les expropriations et les démolitions inhérentes à la construction du tramway

C’est notamment le cas de David Larderet, propriétaire de la maison d’hôtes, Demeure et Dépendances, dont le charme pourrait disparaître sous les coups des pelleteuses de la Métropole. « Pour l’instant, c’est juste de la communication, car l’enquête et la déclaration d’utilité publique n’ont pas eu lieu, mais ça reste une étape de plus », tente-t-il de se rassurer, son témoignage trouvant écho auprès de la municipalité.

Une réunion organisée en catimini pour ne pas s’exposer à la colère des opposants

« Aujourd’hui, on veut nous imposer une solution pour les Lyonnais, à l’encontre des grands Lyonnais. Encore une fois, les attentes des habitants des villes périphériques sont balayées », regrette aussi le maire LR Pascal Charmot, au travers d’un communiqué pointant la fin de non-recevoir de Bruno Bernard, quant à l’organisation d’une réunion publique sur sa commune.

« Le Président du Sytral a préféré un format fermé, limité à deux représentants par commune traversée par le tracé. Un déni délibéré ! », peut-on lire, l’espace culturel l’Atrium ayant été proposé à Bruno Bernard et son escouade. Refusé catégoriquement ! Un dogmatisme pointé du doigt à de multiples reprises par l’opposition, mais auquel les écologistes ne semblent pas accorder la moindre importance.

« Je regrette que la majorité écologique de la Métropole néglige les habitants et le développement de l’Ouest lyonnais, en se prononçant en faveur du projet TEOL et favorise ainsi un développement de la Métropole toujours plus à l’Est », manifeste de son côté, le député Cyrille Isaac-Sibille, déjà tourné vers 2026.

« Heureusement, aucune décision n’est jamais définitive. Si la majorité actuelle de la Métropole de Lyon a abandonné le projet de métro, (alors même que le débat préalable s’était tenu et que le calendrier avait été établi), la prochaine majorité pourra revenir sur cette décision et reprendre le projet du Métro E » conclut le parlementaire.

En attendant, le tram express redonne le sourire à des écologistes sous Lexomil. Et aux Community managers de Bruno Bernard, qui multiplient les post d’autosatisfaction sur les réseaux sociaux : « il s’agit du plus grand investissement de transport en commun depuis 30 ans pour notre Métropole de Lyon et le plus grand projet de l’histoire de l’Ouest lyonnais » ! A voir…

*Lors d’une récente consultation, 81,5% des Tassilunois se sont prononcé contre le tramway

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

9 Commentaires

  1. Touvélo

    Les habitants de l’ouest prefèrent leurs voitures pour le moindre déplacement. Ce serait jeter l’argent par les fenêtres de faire un métro. Cependant le tram Express ne mettra que 15mn pour relier Alai-confluence, 3x moins qu’en voiture.

    Réponse
  2. Steboun

    hello. rien à faire avec ces escrologistes.. même contre l’avis de la population de Tassin la demi lune
    ils veulent faire passer le tramway
    contre vents et marées..
    en tant qu’ancien habitant de cette belle commune, j’espère que l’on chassera Bernard et Doucet… vivement 2026…NON À CETTE BANDE DE BONS À RIEN…

    Réponse
  3. Michel Sala

    Chacun a pu se faire une opinion sur l’attitude de Bruno Bernard et de ses Mollahs Verts toute de mépris pour les oppositions ( élus, associations ou citoyens), pour ses «concertations » qui ne proposent que des options qui lui conviennent. Il est urgent de chasser ces Verts par les urnes en 2026.

    Réponse
    • Goy

      Bruno Bernard est un incompétent avec des œillères. la volonté et de désir des tassulinois il s’assois dessus..
      la démocratie il la bafoue. les écolos sont au-dessus de la démocratie et ils ont toujours raison?

      Réponse
  4. Raymond

    j’ai toujours voter les verts mais comprennent qu ils veulent un teol à la place du métro non pas compris et oui les verts je ne voterai plus pour vous vous faites n’importe quoi avec obligation en ce moquant totalement de l avis des autres vous vous comporter comme des dictateurs

    Réponse
  5. VITALI Odile

    Nous sommes contre le projet TEOL depuis le début. Nous voulons le
    Métro E, c’est la seule solution viable pour la commune de Tassin et pour l’Ouest Lyonnais. On pourrait le tirer depuis Alaï jusqu’à Craponne dans l’avenir

    Réponse
  6. Anonyme

    à tassin on ne donne pas le % des satisfaits par le tram par rapport à la population totale. l’enquête de monsieur le Maire ne donne le % c’est-à-dire 80% que des personnes qui ont participé la pétition .

    Réponse
  7. CLAUDETTE PAULETTE LOUISE DROUBAY

    LES ECOLOGISTES NOUS MONTRES UN BEL EXEMPLE DE REGIME TOTALITAIRE BRAVO

    Réponse
  8. Emmanuel Puissant

    Actuellement il faut à minima 1h00 par trajet en transports en communs pour relier Alaï ( de l’arrêt de bus Pont SNCF de Tassin = Ouest lyonnais) au Technopol industriel du Techlid de l’ouest lyonnais. C’est 25 minutes en auto et pas trop plus à vélo électrique pour 7 km.

    Ce racourci par Pérache est une proposition suspecte vis à vis des engagements historiques du développement de l’ouest lyonnais et d’un métro sous-terrain Tassin- centre Lyon.
    Monsieur Touvelo: ce n’est pas non plus écrit 15 minutes. Cela restera avec ce projet 50 minutes pour saturer Confluence

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

jeudi 30 mai

Saint Ferdinand


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…