Par Marco Polisson

Un an après le hold-up électoral des écolo-gauchistes dans la ville et la métropole de Lyon, les électeurs ont sanctionné les candidats de la secte verte. C’est sans nul doute le fait politique de la soirée électorale des régionales hier soir dans la capitale des Gaules.

Dans la Métropole de Lyon, malgré le soutien du président EELV Bruno Bernard, la candidate écologiste Fabienne Grebert (ci-dessous) et sa tête de liste collombiste Pascale Bonnel-Chalier réalisent un piètre score (17%), loin derrière Laurent Wauquiez (36,37%) qui avait confié sa tête de liste à Jérémie Breaud, nouveau maire de Bron. Idem dans le département du Rhône, où sa liste était menée par Renaud Pfeffer, maire de Mornant.

A Lyon, la candidate écologiste accuse également 10 points de retard sur Laurent Wauquiez, totalement plombée par l’image désastreuse du maire EELV Grégory Doucet qui personnifie à lui tout seul le totalitarisme vert. Dans ce qui fut la capitale de la macronie, son candidat Bruno Bonnell ne recueille que 16,46% des suffrages.

Personne n’est étonné, surtout pas les Lyonnais qui subissent désormais quotidiennement le diktat des pastèques.

Depuis un an, les dogmatiques élus verts ont multiplié les polémiques que nous compilons dans la série #Lyon écolo. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une nouvelle fronde émerge en ville (cette semaine, c’était le quai Gailleton) et fracture encore un peu plus ses habitants dégouttés. L’état de grâce écolo n’aura pas duré plus qu’un été.

Du côté de la droite lyonnaise, la satisfaction est de mise. La fédération du Rhône LR salue la performance de ses deux candidats. « Ce soir, Laurent Wauquiez, candidat de notre famille politique arrive très largement en tête des élections dans la Région Auvergne Rhône-Alpes avec près de 46% des suffrages exprimés. »

Sur notre territoire, Laurent Wauquiez obtient plus de 48% des suffrages dans le Nouveau Rhône avec Renaud Pfeffer (ci-dessus) et près de 37% dans la Métropole de Lyon, ce qui le place loin devant les autres candidats.

« Ce premier tour des élections régionales et départementales affirme donc Les Républicains 69 plus que jamais comme la première force politique du Rhône et de la Métropole de Lyon. Aux élections départementales, les listes menées par Christophe Guilloteau arrivent elles aussi largement en tête, remportant de nombreux cantons dès le 1er tour. »

Très symboliquement, Laurent Wauquiez a décidé de démarrer sa campagne électorale de second tour dans une commune de la Métropole de Lyon, en l’occurrence Genas, où il visite l’entreprise TDS, spécialisée dans les traitements de surface des métaux depuis 1922. Histoire d’enfoncer le clou dans la plaie verte.