Par Catherine Lagrange

Dans la famille Rinck, on a le sens de l’entreprenariat, mais la nouvelle génération a décidé d’innover.

Loin de la brasserie familiale, Mathilde Rinck a choisi, avec Lisa Saignol, une ancienne camarade de classe passionnée de restauration d’œuvres d’art, de prendre le chemin de l’artisanat pour créer Rinck Manufacture.

Leur créneau : la papèterie de luxe, avec la création de carnets réalisés sur mesure et à l’ancienne avec des matériaux nobles. Carnets aux reliures volontairement apparentes, couvertures de feuille de bois, d’ardoise, ou marquetées.

« Nous réalisons livres d’or, albums photos, des pièces uniques fabriquées à la demande » résume Mathilde qui enchaine les commandes de prestige, pour des carnets dont les prix évoluent entre 160€ et 1200€.

C’est ainsi que Rinck Manufacture s’est vu confier entre autres la réalisation du livre d’or du Musée des Tissus de Lyon pour l’exposition Yves Saint-Laurent. Mais son avenir, Mathilde le vois plus largement comme apporteur d’affaire à l’international. « Mon objectif est de détecter des talents à travers le monde et de les aider à émerger ».

Après le succès de ses carnets, Mathide Rinck voit donc très grand.

Née le 29 octobre 1991 à Ecully
Scolarité à Chevreul et à Jean-Baptiste de la salle à Lyon
BTS en communication
Diplôme d’ADEA en entreprise artisanale

Job actuel : Fondatrice de Rinck Manufacture

>Dossier complet « Jeunes décideurs Lyon 2040 » à retrouver dans le magazine Lyon People de septembre 2020