Par Eva Bourgin

Quinze jours après l’annonce de la réouverture officielle des boîtes de nuit, certaines retrouvent leur lumière tandis que d’autres peinent encore à sortir de l’ombre.

Envenimée par les différents clusters bordelais, la peur de la 4e vague plane toujours sur les patrons de boite. Pour autant, l’univers de la nuit tente de s’adapter aux conditions sanitaires et lutte contre cette incertitude perpétuelle.

« C’est une nouvelle méthode de travail, il y a le pass sanitaire obligatoire et une jauge. Pour l’intérieur nous sommes à 75% de nos capacités et à l’extérieur 100% » glisse Thierry Fontaine. Président de l’Union des Métiers et de l’Industrie (UMIH) du Rhône, ce dernier a de nouveau ouvert les portes de son club, le Loft. Comme la plupart des exploitants, cet adepte des foules a retrouvé son public dans une ambiance festive qu’on croyait perdue.

 « On navigue à l’inconnu, mais on espère maintenir la réouverture »

Gel hydraulique, port du masque recommandé et pass sanitaire… ces restrictions sont certes obligatoires, mais laissent un espoir quant à la pérennité des ouvertures. « Ce sera plus facile quand tout le monde sera vacciné. C’est nouveau pour tout le monde mais c’est quand même agréable, les exploitants sont contents et les clients aussi », précise ce dernier.

Si certaines boîtes de nuit ont relancé leur activité, la majorité d’entre elles ont préféré ajourner l’échéance jusqu’à la rentrée. La question du maintien – ou non – des aides de l’Etat est le point d’achoppement numéro 1. Sont-elles maintenues en cas de réouverture ? Comment s’établit le calcul ? Autant de questions complexes et de réponses floues qui ont rebuté les exploitants.

Ouvrir en supportant les contraintes des jauges et du pass sanitaire ou rester fermé en touchant 20% du chiffre d’affaires… pour certains le calcul a été vite fait. « Je comprends que certaines discothèques aient souhaité attendre, les mois de juillet et août sont des périodes creuses à Lyon, mais je pense que la majorité va rouvrir en septembre, ce n’est pas possible autrement », conclut le président de l’UMIH.

État des lieux des discothèques lyonnaises au 29 juillet 2021

The Maze
Depuis l’incendie en mai dernier, le restaurant festif de Thierry Fontaine à Limonest n’a pas rouvert ses portes au public… Peut-être reviendra-t-il en septembre ?

GL The Maze
462, chemin de Champivost, 69760 Limonest
04 72 29 28 00
> Plus d’informations sur leur site internet : themaze.fr

Loft Club 😊
En revanche, bonne nouvelle du côté du Loft Club qui a rouvert ses portes le 9 juillet sous les conditions sanitaires de la crise. Pass obligatoire, pour une ambiance chaleureuse garantie !

Le Loft Club
7, rue Renan, 69007 Lyon
04 72 76 55 00 
> Plus d’informations sur leur site internet : loftclub.fr

Le Sucre 😊
Ce lieu culturel et populaire perché sur le toit de la Sucrière (Lyon Confluence) a lui aussi retrouvé son public depuis le 9 juillet. Sous conditions du pass sanitaire, celui-ci présente de nouveau une riche programmation durant tout le mois d’août.

Le Sucre
8 euros avant minuit
12 euros les vendredis et samedis
Gratuit sur place avant 19h les dimanches
50, quai Rambaud, 69002 Lyon
> Plus d’informations sur leur site internet : https://le-sucre.eu/

Le Petit Salon 😊
Le Petit Salon accueille ses aficionados depuis le 9 juillet. Ouvert tous les week-ends, ce lieu culturel propose une programmation variée. De la Techno à la House, en passant par la Trance ou la Disco, le public s’est réjoui de retrouver la piste.

Le petit Salon
3, rue Cronstadt, Rue Paul Duvivier, 69007 Lyon
09 64 41 68 41
> Plus d’informations sur leur site internet : https://www.lpslyon.fr/

F&K ⛔
« J’aurais préféré ouvrir, mais les conditions administratives ne sont pas claires du tout » ! Axel Chabert attendra la fin août pour accueillir le public du F&K, pilier de la fête aux Brotteaux. La réouverture se sera en deux phases :
– Le First sera ouvert en version club (22h-4h) les 27 et 28 août « pour se remettre en jambes ».
– Le K ouvrira dès le 2 septembre à partir de 18h.

Le F&k
13-14, place Jules Ferry, 69006 Lyon
06 71 90 05 62
> Plus d’informations sur leur site internet : f-and-k.fr

Terminal
Centré sur les musiques électroniques, le club Terminal a lui aussi souhaité reporter sa réouverture à la rentrée. Une fermeture temporaire à cause des conditions sanitaires jugées « non idéales » pour une réouverture.

Le Terminal
3, rue Terme, 69001 Lyon
04 72 73 26 29
> Plus d’informations sur leur site internet : https://www.terminal-club.com

Barrio Club
Fini les mojitos, caïpirinhas et autres cocktails d’Amérique latine. Les portes du Barrio club ont fermé temporairement. Cependant, la structure recrute de nouveaux barmen, peut-on s’attendre à une réouverture prochaine ? Pas avant le 21 septembre, aux dernières nouvelles.

Le Barrio
13 B Place Jules Ferry, 69006 Lyon
04 72 37 17 33
> Plus d’informations sur leur site internet : http://barrioclub.com


Azar Club
Autre nouvelle déprimante, le plus grand club lyonnais a fermé ses portes à cause des conditions sanitaires « qui ne permettent pas d’ouvrir dans de bonnes conditions » selon son boss Benjamin Lavorel. Connu pour ses soirées à thème et shows visuels, ce dernier espère rouvrir prochainement.

Le Azar
52, quai Rambaud, 69002 Lyon
04 78 82 52 52
>Plus d’informations sur http://www.azarclub.fr/

Usine
Les portes de l’usine restent elles aussi fermées temporairement, toute l’équipe reste dans l’attente mais a déjà hâte de retrouver son public. « On se retrouve très prochainement »… oui, mais quand ?

Usine
73, rue du Bourbonnais, 69009 Lyon
07 61 09 12 88
> Plus d’informations sur : https://www.facebook.com/Hardcorearenalys

Distrikt XII
Le Distrikt XII n’a pas souhaité rouvrir ses portes dans les conditions sanitaires actuelles. Cependant, l’équipe a laissé entendre un léger message d’espoir sur Facebook. Sur celui-ci, les fans peuvent lire ces quelques mots : « portez-vous bien et restez actif… du lourd risque d’arriver très prochainement » ! Un message certes positif, mais encore incertain, comme beaucoup.

Distrikt XII
12, quai Saint-Vincent, 69001 Lyon
06 64 05 69 10
>Plus d’informations sur leur site : https://distrikt12.com/

Ayers Rock 😊
Enfin une bonne nouvelle dans cette liste périlleuse… l’Ayers Rock a décidé de rouvrir ses portes dès le 9 juillet. Une ambiance festive assaisonnée par quelques nouveautés : cocktails et décoration urbaine.

Ayers Rock
Jeudi au samedi
19h à 6h
4, rue Désirée, 69001 Lyon
04 78 29 36 50
> Plus d’informations sur : https://www.facebook.com/ayersrockcafelyon/

Le Drungly Club 😊
Le Covid n’a pas effrayé l’équipe du Drungly Club qui a rouvert ses portes au public avec un nouveau concept festif, le D’Calé. Nouvelle terrasse au décor chaleureux, les gourmands peuvent profiter de la nouvelle carte et du service apéro. Un bol d’air frais, que ce soit pour un after work ou non ! À l’inverse, la discothèque reste pour l’heure, encore temporairement fermée.

Le Drungly Club
D’calé
Mercredi au dimanche de 11h30 à 20h30
1000, route nationale, 69330 Pusignan
04 78 31 30 80
> Plus d’informations sur : https://www.facebook.com/drunglyclub/

Boston Tavern  😊
Terrasse ouverte depuis mai, les clients ont pu retrouver les saveurs du Boston Tavern à l’Hotel de ville. Depuis le 9 juillet, celui-ci a également rouvert les portes de sa discothèque… de quoi prolonger les bières et les cocktails jusqu’au bout de la nuit. 

Boston Tavern
8, place des Terreaux, 69001 Lyon
04 72 02 00 49
>Plus d’informations sur la page Facebook Boston Tavern Lyon