Note de la rédaction : Reportage réalisé avant la période de confinement

Par Morgan Couturier

Accueillie sous le chapiteau du Cirque Imagine, la grande soirée caritative organisée par Djezia Hennaoui au profit de l’handisport fut une réussite. Pour la 5e année, valides et non-valides ont défilé dans la bonne humeur.

Il faut le voir ainsi, le handicap est une force, quelle qu’en soit sa forme et son importance. Dès lors, il peut devenir une fête, un grand divertissement où l’humour autorise le jeune Valentin à quelques facéties hilarantes au nom de l’autodérision et où athlètes valides et non-valides arborent le même maillot.

Avec la même passion, celle de participer à la démocratisation de disciplines souvent méconnues et donc en manque de financement. Telle est la mission de Djezia Hennaoui et de son Handishow, où sous le chapiteau du Cirque Imagine, public et participants étaient invités à « changer les choses », comme l’a suggéré le gymnaste Cyril Tommasone.

Un prix spécial remis à la captivante Emma

Les défis étant faits pour être relevés, la fondatrice de l’événement a réussi celui-ci avec brio, embarquant -au rythme des chansons de l’envoutante Emma, et des défilés -, ses athlètes sur le devant de la scène, pour un instant de grâce propice à cette morale : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». « On a des sportifs juste énormes », a ainsi rappelé Yohann Taberlet, skieur paraplégique, érigé en maître de cérémonie avec son acolyte, l’humoriste Mam Issabré.

Financer la saison et le matériel des sportifs

Des athlètes bien aidés par la générosité de certains donateurs, particulièrement actifs lors d’une vente aux enchères aux lots aussi marquants que les performances des vedettes du soir. T-shirts ou tenues chics, rien ne les arrête. Cela tombe bien, on attend d’eux qu’ils soulèvent des montagnes. Plus haut, plus fort, plus loin.

Jeudi 12 février 2020

Le défilé

La vente aux enchères