Note de la rédaction : Reportage réalisé avant la période de confinement

Par Morgan Couturier

Pernod et Ricard devant fusionner au 1er juillet 2020, Jean Burdy a profité de l’instauration d’un plan de départ volontaire pour tirer sa révérence. Un adieu arrosé aux cocktails Ceder’s, la nouvelle boisson tendance du fabricant de spiritueux.

Il faudra s’y faire. Observer l’aimable Jean Burdy et ses inconditionnelles bouteilles de champagne n’est bientôt qu’un vieux souvenir, une image réjouissante de fêtes dont Pernod était partenaire. Le responsable des relations extérieures aurait pu repousser d’un an, afin de s’éclipser sur un 51e printemps, référence toute trouvée à la célèbre boisson servie par Ricard. Seulement, à l’heure de souffler sur sa 50ème bougie, il a préféré dire stop, profitant d’un vaste plan de départs volontaires pour se justifier de cette décision irrévocable.

25 ans de carrière chez Pernod

L’homme ne souhaite pas y revenir, animé par de nouveaux projets établis dans le conseil en communication. Le pari est pris, toujours est-il qu’après 25 ans de carrière, ce personnage attachant laissera assurément un vide, que ce dernier a tenté de combler avec la présentation des produits de la marque Ceder’s, nouvelle venue dans le giron Pernod et déjà appréciée des spécialistes pour ses bouteilles contenant « toutes les saveurs du gin, mais sans alcool ».

Une mode à laquelle le groupe ne souhaite pas déroger, en témoigne le succès de sa production. Sa commercialisation publique interviendra, elle, l’été prochain. D’ici là, Jean Burdy aura migré vers d’autres horizons. Triste nouvelle, car sans Jean Burdy, la fête est moins folle.

Jeudi 12 mars 2020