Les funérailles d’Olivier Belval. « Restez en tenue de service ! »

10 janvier, 2014 | GASTRONOMIE | 1 commentaire

Photos © MP

Par Marc Polisson

1200 parents et amis se sont rassemblés sous la magnifique nef de l’église de la Rédemption pour le dernier adieu au chef Olivier Belval enlevé à l’affection des siens dans la nuit du 31 décembre 2013.

Une haie d’honneur de cinquante chefs, les mots poignants de son épouse Valérie, l’hommage de ses pairs Laurent Bouvier et Christophe Marguin… la très belle cérémonie de funérailles vécue cet après-midi a été à la hauteur du talent et de la personnalité d’Olivier Belval. Il est 14h30, ce vendredi 10 janvier 2014, quand le cercueil d’Olivier remonte doucement la nef, porté par ses amis du club des huit. Dans l’église noire de monde, les vestes blanches des Toques Blanches Lyonnaises, et les innombrables gerbes de fleurs immaculées dégagent un halo de lumière qui vient éclairer des visages marqués par la tristesse et l’émotion.

Olivier Belval 3Émotion encore plus palpable quand ses enfants Lou (10 ans) et Thomas (17 ans) vinrent déposer leurs lumignons sur le cercueil de leur papa, après que le docteur Magnet l’ait salué au nom de tous : « Tu étais un magicien cuisinier. Nous connaissions tes talents de ténor et tu as su transmettre ta passion à ton fils Thomas. Tu étais une belle personne et dans ton restaurant, il y avait toujours une assiette prête pour l’ami qui passait à l’improviste ». Autre moment fort, le sermon du père Jean-Sébastien Tuloup, curé de la paroisse, qui a su trouver les mots justes et conquis un auditoire plus habitué à l’apéro du dimanche matin aux halles qu’à la messe dominicale. L’homme de Dieu n’a pas manqué de faire le parallèle entre la table de « Mon Bistrot à moi » où excellait Olivier et « l’autel, cette table autour de laquelle les chrétiens sont invités à se rassembler ».

Que s’est-il passé dans le cœur d’Olivier et comment vivait-il sa Foi ? « C’est le secret de sa relation avec Dieu ! » poursuit-il, alors que d’innombrables questions sans réponse tournent dans toutes les têtes. S’appuyant sur les paroles de Sainte Thérèse de Lisieux : « Par-delà les nuages, le soleil brille toujours » et les écrits de Saint Paul : « Ne vous laissez pas abattre », il exhorte les chefs présents à aller de l’avant, malgré tout : « Continuez à nous faire rêver et prenez soin de vous ! Restez en tenue de service et gardez vos lampes allumées pour faire partager votre passion et votre art. » Et de conclure : « Je rends grâce pour sa vie, pour ce qu’il a été et ce qu’il est aujourd’hui dans le cœur de Dieu ».

Olivier Belval 5C’est ensuite au Café du Pond que les chefs se sont retrouvés pour un ultime pot d’adieu. Au revoir, cher Olivier.

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

1 Commentaire

  1. Pierre-Antoine

    Une bien triste disparition d’un grand chef et ami de tous. Heureux que ce dernier adieu ait été à la hauteur. Adieu chef et puisse-tu trouver la paix là où tu es.

    PS: Note à la rédaction, pour le docteur c’est Magnet 😉

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

samedi 25 mai

Sainte Sophie


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…