Texte : Eva Bourgin. Après avoir conquis la Maison Barbet, l’application de pourboires digitalisés Raoul continue de se démocratiser à Lyon. De quoi régaler les serveurs !

Si, aux Etats-Unis le pourboire s’impose comme une coutume datant des années 1900, cette pratique reste encore timide en France, freinée par le manque de monnaie à l’instant T. Pour fluidifier ce geste, deux amis d’enfance ont créé l’application mobile Raoul, la solution de pourboires digitalisés. « Avec Raoul, il faut juste scanner un QR code, entrer le montant, inscrire ses données bancaires et valider », explique Mathis Bord, l’un des co-fondateurs.

Lancée il y a deux mois, l’application s’est déjà alliée avec plusieurs restaurants dont le dernier en date, Délicatessen, détenu par Brice Fournier. « En tant que restaurateur on est beaucoup sollicité. Il faut faire le tri et Raoul a sa place ici. Même si c’est un QR code, c’est destiné à tout le monde et ce n’est pas forcément deux euros comme montant », se réjouit le propriétaire du restaurant. Cette solution digitalisée a ainsi germé lors d’un repas en 2018 dans le sud.

« A l’issue du déjeuner, on voulait laisser un pourboire au serveur mais on n’avait pas de monnaie. On a créé l’application et on l’a appelée Raoul car c’était le nom de ce serveur justement », précise le deuxième associé, Théo Gilly, issu d’une école de commerce et qui s’est lui aussi confronté au métier de serveur lors de son année en Australie. Un projet innovant qui n’a pas fini de séduire les restaurateurs…

Une dizaine de restaurants utilisent déjà Raoul

Accompagné par trois membres indépendants, Louise Parravicini, Léa Thil et Ivana Frassanito, le duo a travaillé un an et demi sur l’application mobile. En seulement 8 secondes, les clients peuvent alors laisser un montant au serveur ou à l’équipe complète du restaurant. « On propose à l’équipe 3 modes de distribution. Temporaire, ce qui veut dire que c’est destiné aux serveurs de la salle, personnel pour une seule personne et permanent, c’est un montant partagé à toute l’équipe. Ça permet aussi de valoriser l’équipe jusqu’aux cuisines. »

La team Raoul : Ivana Frassanito, Théo Gilly, Louise Parravicini, Léa Thil et Mathis Bord

Selon le mode choisi, les visages des membres s’affichent sur l’application avec trois montants prédéfinis dont 2, 3 et 5 euros. « Bientôt, les clients pourront laisser un avis privé. C’est une sorte de motivation pour celui qui le reçoit mais ce commentaire doit rester dans l’intimité », conclut Théo Gilly.

S’ajoutent à la liste des restaurants partenaires, deux autres structures culinaires, la Moustache et l’Instant Tapas… Des collaborations qui devraient continuer de se multiplier pour atteindre un jour les assiettes parisiennes !

> Pour en savoir plus sur l’application : https://raoul-app.com