Par Marc de Jouvencel

Exclusif. Sprint final pour les équipes d’Hermès afin de finaliser dans les temps l’agencement et la présentation de la nouvelle boutique de la rue Édouard Herriot, à Lyon.

Retour d’exil. Après avoir passé l’essentiel de la pandémie dans un show-room éphémère, place de la République, l’heure est à la fête chez Hermès. Entamés il y a un an, les travaux du nouvel écrin sont terminés. Avec l’intégration de l’ancien magasin Cartier, dont la fermeture avait créé la stupeur il y a deux ans, elle a presque doublé sa surface de vente.

La boutique Cartier fermée fin décembre 2018 a été annexée par Hermès

Le déménagement rue du Président Edouard Herriot est en cours depuis lundi matin et la boutique ouvrira ses portes au grand public le vendredi 26 février 2021 pour la plus grande joie des commerçants du triangle d’or où elle voisine avec les stars du secteur : Breitling, Louis Vuitton, Rolex, Mauboussin, Tag Heuer, Beaumont & Finet, Maier…

La locomotive du triangle d’or

Interrogé par Lyon People, l’horloger Jean-Louis Maier est ravi de voir la locomotive du luxe hexagonal envoyer de nouveau la vapeur : « Ça va redonner ses lettres de noblesse au luxe lyonnais ! » déclare l’horloger qui a eu le privilège d’installer une Cartier room dans sa boutique après la fermeture de la boutique éponyme.

Ce mardi matin, les équipes Hermès checkaient, une par une, les vitrines de la boutique.

Cette réouverture se déroule dans un contexte économique plutôt favorable à la marque en dépit de la crise sanitaire. « Hermès a surmonté les obstacles » titrait Le Figaro alors même que son évènement hippique baptisé « Le Saut Hermès » – organisé par les équipes de Sylvie Robert (GL events) – était malheureusement annulé pour la seconde année consécutive.

Mais cela ne saurait déstabiliser ce fleuron du luxe hexagonal qui a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 6,4 Mds€ (en recul de 6%) pour un résultat net part du groupe de 1,4Mds€.