CHEZ GEORGES. Dans le top 50 des meilleurs bouchons lyonnais

3 mars, 2024 | BARS & RESTAURANTS | 0 commentaires

Texte : Philippe LecoqComme Michel et France Deschamps qui lui ont cédé leur petit bouchon de la rue du Garet en 2007, Marc Gorgette ne voulait pas vendre à n’importe qui.

Alors, malgré des propositions plus alléchantes, il appelle les deux acolytes qui l’achalandent en belles quilles depuis quelques années. Romain Camous et Nicolas Framinet, deux associés et amis, patrons du restaurant Vieille Canaille (Lyon 7) et donc à l’époque d’une société de distribution de vins, prennent les clefs du joli petit rafiot en 2020.

Avec émotion. Nicolas : « Je ne suis pas sûr que si cela avait été un autre bouchon nous aurions sauté le pas, je ne sais pas trop comment l’expliquer, l’endroit est tellement petit et convivial, dans mon imaginaire cela correspond parfaitement à ce que je pensais être un bouchon ».

Ils ripolinent un peu l’endroit mais ne touchent à rien d’essentiel, c’est-à-dire à peu près tout.

Idem pour la carte, elle ne bouge pas, exception faite pour deux ou trois plats. « Il faut conserver la tradition, pour nous bouchon s’écrit avec un grand « B ». Nous avons repris les classiques, dont l’aile de raie, l’onglet de bœuf sauce saint-marcellin, et nous proposons des suggestions de saison, ris de veau, cassolette d’escargots de Quincieux… Seule nouveauté, nous traçons nos produits, bio ou local ».

On ajoutera sans malice pour Marc que la carte des vins offre aujourd’hui de nombreuses pages supplémentaires avec plus de cent-vingt références. Et qu’un baba au rhum – divin – vient s’ajouter aux lyonnaiseries habituelles. Ah, oui, et à l’étage est né un petit salon privé.

Patatras. Après une grosse année de fonctionnement, un incendie se déclare dans l’immeuble. Impossible de rouvrir avant onze longs mois. En juin 2023, l’institution peut enfin enlever ses jolis volets de bois et ouvrir grand ses portes. Une bénédiction pour ceux qui passaient devant et ne pouvaient lire que ce pauvre papier d’interdiction collé sur la porte…

Ils peuvent aujourd’hui la pousser, la porte – pour peu qu’ils ne soient pas plus de trente – et se laisser emporter par le talent du chef Olivier Janowski qui a parfaitement compris la philosophie des nouveaux patrons : respect de la tradition, respect de la tradition, respect de la tradition. Ce que l’on doit à une institution.

Au Petit Bouchon chez Georges
8, rue du Garet
69001 Lyon Opéra
Tel : 04 78 28 30 46

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/philippe" target="_self">Philippe Lecoq</a>

Philippe Lecoq

Correspondant Lyon People
Sa longue expérience de journaliste lui octroie une légitimité naturelle. La ville de Lyon  n’a pas de secret pour lui, alors Philippe Lecoq prend un malin plaisir à nous en conter les meilleurs récits, aussi bien au rayon économique que politique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

mercredi 22 mai

Saint Emile


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…