Vœux du maire de Bron. Jérémie Bréaud : « La sécurité à Lyon, ce n’est plus un dépôt de bilan, c’est une faillite ! »

12 janvier, 2024 | Actualités Politiques | 0 commentaires

Texte : Marco Polisson Plus d’un millier de personnes sont venues applaudir Jérémie Breaud qui présentait ses vœux aux Brondillants – en mode cavalcade – dans le cadre de l’hippodrome de Bron-Parilly.

Jérémie Breaud s’est-il assagi ? Pas sûr. Trois ans après sa victoire historique à Bron, le maire quadra est toujours aussi punchy. Certes, l’Orchestre de Santé des Armées a remplacé les sexy pom pom girls de l’an dernier, mais la tonalité politique reste sensiblement la même : « Réveiller la belle endormie, n’était pas qu’un slogan de campagne, c’est bel-et-bien devenu une réalité ».

Sous l’estrade, un nombre conséquent de maires de la Métropole de Lyon ont fait le déplacement pour assister au spectacle, ainsi que les deux sénateurs LR du département. A commencer par Étienne Blanc, sourire aux lèvres, ravi d’annoncer qu’il est grand-père depuis le 24 décembre. Et d’affirmer son intention de poursuivre son travail parlementaire en vue de changer la loi portant sur le mode de gouvernance de la Métropole.

Idem pour le député Alexandre Vincendet (ci-dessus), témoin impuissant de la relégation décisionnelle des maires de la Métropole dont les avis sont ignorés par la secte verte au pouvoir. Une ingérence qui se double désormais de celle de l’Etat, comme en ont été récemment victimes les maires de Saint Genis Laval, Tassin la Demi-Lune et Caluire. Présent à Bron, Philippe Cochet assure qu’il va, à l’instar de ses collègues, introduire un recours gracieux devant le tribunal administratif pour récupérer sa signature sur les permis de construire.

Quant à François-Noël Buffet, il arrivait tout juste de Paris après avoir déposé devant le conseil constitutionnel son mémoire en défense concernant la loi sur l’immigration. Un texte compliqué qu’en tant que président de la commission des lois, il a porté à bout de bras, notamment lors de la Commission Mixte Paritaire qui a siégé pendant 14 heures. Des semaines de tension maximale qu’il a pu évacuer lors d’un bref séjour dans la petite station de Thollon-les-Memises (74), en face du lac Léman.

La grande famille de la droite et des centristes, Marc Grivel en tête, était donc réunie pour applaudir l’étoile montante de la politique lyonnaise et ses succès.

En trois ans, Jérémie Breaud a réussi à rendre beaucoup plus respirable l’air brondillant : « Il n’y a plus de mariages qui débordent, il n’y a plus de rassemblement sauvage de tuning qui réunissait tous les vendredis soir jusqu’à 4 000 personnes et il n’y a plus, pour la deuxième année consécutive, de voiture qui a brûlé la nuit du 31 décembre ! Juste un chiffre… jusqu’en 2020, c’était plus de 130 voitures qui brûlaient par an ! En 2023, c’est une trentaine de voitures, trente de trop vous allez me dire, mais c’est 4 fois moins qu’avant ! »

Des résultats à mettre en parallèle avec ceux de Lyon victime d’une insécurité croissante, sans parler du vandalisme systémique et des pillages de l’été dernier : « Je rappelle que le Maire de Lyon Grégory Doucet (ci-dessous) avait préféré planquer sa Police Municipale en lui ordonnant de rester à l’Hôtel de Ville plutôt que d’être sur le terrain à protéger notamment les commerces. Je parlais l’an dernier, ici même, d’un dépôt de bilan total sur la sécurité à Lyon. Un an après, ce n’est plus un dépôt de bilan, c’est une faillite ! »

De Fort Apache à Fort Boyard

De ce volet sécuritaire maîtrisé, découle une qualité de vie plus douce à Bron qui va pouvoir proposer – sur le modèle de Mornant – une mutuelle locale à ses habitants. En termes d’aménagements, le grand projet brondillant concerne la place de la Liberté : « La plus grande place urbaine de la Métropole après Bellecour va devenir la Place centrale du village où il fera bon de se retrouver entre amis, en famille ou seul ». C’est là que s’est tenu en septembre 2023, le premier Mondial de pétanque qui sera reconduit en 2024.

Une ville confrontée à des décisions arbitraires (notamment pour le tracé de la piste cyclable n°12) mais qui retrouve des couleurs et met enfin en valeur son patrimoine. A l’instar du Fort de Bron « qui va encore plus s’ouvrir sur l’extérieur avec l’arrivée d’un accrobranche au printemps et d’un escape game avec la licence « Fort Boyard » en septembre. D’autres projets sont en cours et nous garderons la dimension patrimoniale et mémorielle du lieu en lien avec l’association du Fort. »

Un patrimoine méconnu que Lyon People mettra en valeur à l’occasion d’un magazine spécial édité en juin 2025. Ce numéro intégrera la collection patrimoine qui comprend notamment le boulevard des Belges, Ecully, Sainte Foy Les Lyon et Tassin La Demi-Lune dont la sortie est programmée en juin 2024.

Hippodrome de Parilly
Lundi 8 janvier 2023

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

jeudi 23 mai

Saint Didier


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…