Créé en 1999, le groupe de promotion et d’aménagement en immobilier d’entreprise a fêté sa vingtième année d’existence, au sein de la Cimenterie, l’une des dernières acquisitions de son président, Didier Caudard-Breille.

Il est vrai, il n’est pas toujours marqué dans les livres, que le plus important à vivre, est de vivre au jour le jour. Il n’empêche, la passion pour la musique de Didier Caudard-Breille l’est, elle, bien écrite dans son recueil, baptisé « Regards croisés ». On y lit que dans des temps anciens, le promoteur immobilier se rêvait en musicien, et que les facéties de l’histoire en ont décidé autrement.

Une vérité que ce vingtième anniversaire s’est chargé de corriger, le président de DCB s’autorisant une nouvelle folie, d’abord dissimulé au sein de l’éclatant orchestre symphonique Confluences, puis micro en main, pour une surprenante comptine de son répertoire. On n’a pas 20 ans tous les jours, dit-on, alors DCB s’en est donné à cœur joie, au sein de la Cimenterie éphémère, cette friche industrielle, que Didier et ses associés se chargent de raviver.

Une preuve de plus de l’ampleur prise par l’entreprise de Didier Caudard-Breille et de son épouse Marie. Au contact de l’ancienne hôtesse de l’air, DCB s’est envolé. « 20 ans, c’est un chemin d’exception parcouru », a glissé l’intéressé. Une belle histoire, qui mérite, elle, d’être… marquée dans les livres. MC

Ma Cimenterie

Mercredi 3 juillet 2019