Un avocat bordelais a déposé 116 plaintes pour des violences volontaires présumées commises par des policiers le 30 mars 2010 contre des supporters de Bordeaux au cours du quart de finale aller de la Ligue des champions contre Lyon.

 

"J'ai déposé au parquet de Lyon 116 plaintes contre X pour des violences volontaires commises par des personnes dépositaires de l'autorité publique avec usage ou menace d'une arme", a expliqué Me Blazy, avocat des supporters du groupe « Ultramarines » du club de football de Bordeaux. Au cours du match, un supporter bordelais avait adressé un doigt d'honneur à l'encontre de personnes qu'il pensait être des supporters lyonnais et qui étaient en réalité des policiers de la section d'intervention rapide (SIR) de Lyon, selon l'avocat. Lors de l'interpellation du Bordelais, "la SIR, qui n'était pourtant pas en mauvaise posture, a reçu le renfort de CRS qui ont sorti la gazeuse, des matraques et ont chargé avec des boucliers", a-t-il affirmé. Un total de "116 supporters ont été blessés au cours de cette charge", a déclaré Me Blazy qui souhaite l'ouverture d'une information judiciaire. A l'issue de la rencontre, la sécurité publique de Lyon avait indiqué que deux personnes qui "s'étaient montrées menaçantes" avaient été interpellées à la mi-temps du match Lyon-Bordeaux, l'une dans les tribunes, l'autre à la sortie du stade. Plus tard, lors d'une courte échauffourée entre forces de l'ordre et quelques supporters, un troisième homme a été interpellé après avoir "jeté un objet" sur les fonctionnaires, selon la police. La Direction de la sécurité publique de Lyon avait affirmé que "quelques personnes avaient été incommodées par les gaz lacrymogènes" à cette occasion.