Par Pascal Auclair

Un domaine de 330 hectares, deux magnifiques parcours de 18 trous, un parcours-école pour l’initiation, un hôtel de 53 chambres… Le plus grand resort golfique de la région Auvergne-Rhône-Alpes joue la carte de l’excellence au sein du nature préservée.

Ne vous fiez pas aux apparences. Malgré un environnement incitant à l’apaisement du corps et de l’esprit, l’histoire du plus grand domaine golfique de la région n’est pas un long fleuve tranquille. Elle débute au début des années 90. A l’époque, un mystérieux investisseur débarque en hélicoptère pour acquérir un vaste domaine de 330 hectares au cœur de la Dombes.

Entre étangs et zones boisées se dresse une magnifique bâtisse en pierre apparentes datant du Moyen-Âge: le Château du Breuil et ses dépendances, ancien fief des gouverneurs de la Dombes. Bientôt, des travaux pharaoniques transforment ce site protégé en resort à l’américaine. Deux parcours de 18 trous (Le Breuil et Montaplan), un parcours-école de 9 trous (La Soche), un hôtel, un restaurant gastronomique, un somptueux club-house, une piscine… Montant des travaux : plus de 40 millions d’euros.

Victime – comme d’autres – de la « guerre du golf », le Domaine du Gouverneur est placé en redressement judiciaire, avant d’être racheté en 1998 par Jacques Dalloz, déjà propriétaire du golf de la Bresse. Une belle acquisition pour l’industriel jurassien et son fils, Philippe, qui ont depuis prouvé la pertinence de leur investissement sur ce « Paradis Nature ». Un nom évocateur imaginé par le fondateur et repris assez récemment par la famille Dalloz.

« C’est vrai que nous bénéficions d’un paradis naturel où cohabitent en totale harmonie le golf, la pêche et les oiseaux », note Laure Dalloz, directrice générale de l’ensemble du domaine. Golfeuse « à temps perdu », cette jeune diplômée de l’Ecole Hôtelière de Lausanne (promotion 2018) contribue au quotidien au développement d’un club fort de près de 700 membres (1), dont un tiers de semainiers et beaucoup de Lyonnais de plus de 60 ans.

 « L’un de nos challenges, dans les années à venir, sera de rajeunir ces effectifs », confie Laure Dalloz, qui mise sur le dynamique Germain Ruste, directeur du golf, pour offrir une telle cure de jouvence. « La création d’une garderie s’inscrit dans cette perspective. Ouverte les week-ends, jours fériés et vacances, elle pourra accueillir jusqu’à dix enfants de 3 à 10 ans, encadrés par deux puéricultrices. Une offre inédite dans la région pour séduire les jeunes adultes et les familles », explique le directeur golf et pro du Gouverneur.

Le Gouverneur joue la carte jeune

Autre atout dans la manche de Germain Ruste pour rajeunir les effectifs, une école de golf forte d’une centaine de golfeurs en herbe. « Ils n’étaient qu’une vingtaine il y a cinq ans. L’aspect sportif constitue l’une de nos priorités », souligne le directeur du golf.

Autre initiative, la création d‘un Business Club Bresse/Gouverneur pour mettre en réseau les dirigeants des deux clubs, tout en développant l’offre de cartes affaires vers une clientèle de chefs d’entreprise CSP+. Reste que la qualité des installations, et notamment l’entretien des deux parcours, demeurent le meilleur moyen d’attirer les joueurs de 7 à 77 ans.

Dans ce domaine aussi, le Gouverneur a consenti d’importants investissements depuis trois ans. L’an dernier, le parcours du Montaplan a focalisé l’attention des jardiniers avec la suppression d’une douzaine de bunkers, la réfection de tous les chemins et la mise en valeur de l’étang du trou 5. Cette année, sur le Breuil, une centaine de peupliers en fin de vie a été abattue à la tombée de drive du trou 9, remplacée par un bassin.

De quoi renforcer l’intérêt golfique et la beauté esthétique d’un des plus difficiles trous du parcours. Même démarche esthético-golfique sur le 7 et le 8 avec un plan d’eau doublé de volume à droite du fairway. Attention au slice ! Quant à green du 15 et au départ du16, ils ont fait l’objet d’un soin particulier avec réfection des digues et nettoyage des abords. Résultat, un environnement apuré pour une vision à 300 degrés. Superbe !

Hôtel avec vue sur green

Ces travaux d’embellissements ont contribué à doper la fréquentation extérieure du domaine. Le Gouverneur a ainsi franchi le cap symbolique des 10 000 green-fees à l’année, dont bon nombre de golfeurs indépendants en provenance de la région lyonnaise détenteurs de la carte Golfy.

« Depuis les travaux d’amélioration, le terrain de Montaplan attire de plus en plus de joueurs, même si le Breuil concentre encore 60% des parties », précise Germain Ruste, ravi du succès des « mercredi du Gouverneur » lancés en 2019 (forfait green-fee + déjeuner pour la modique somme de 64 €). Enfin, le dernier levier de croissance du Gouverneur réside dans son offre hôtelière.

Un établissement quatre étoiles de 53 chambres devenu le cadre privilégié des événements d’entreprise de la région. Avec autant d’atouts, le Gouverneur peut dormir ses deux oreilles…

  • La cotisation de la formule « Grand Golf » (Gouverneur + Bresse) est fixée à 2 250 euros pour un abonnement à temps plein et 1 550 euros pour un semainier.

 INFOS PRATIQUES

Adresse : Château de Breuil, 01390 Monthieux.
Accès depuis Lyon : A 46 sortie Les Echets, Saint-André-de-Corcy , Monthieux.
Téléphone : 04 72 26 40 34
Mail : golf@golfgouverneur.fr
Site web : www.domainedugouverneur.fr
Parcours : Le Breuil 18 trous (6578 m/par 72), Montaplan 18 trous (5880 m/par 71) / La Soche 9 trous (2365 m/par 34)
Practice: 50 postes
Tarif green-fee : 81 € week-end et semaine (61 € avec la carte Golfy Indigo, 57 € avec la Golfy Platine)