Par Marco Polisson

Dans la droite ligne des sandalettes de l’adjoint écologiste du 4ème, le président EELV de la Métropole fait la joie des internautes avec sa dégaine de … (à vous de compléter).

Quelqu’un pourrait il se dévouer pour emmener Bruno Bernard dans une boutique de prêt à porter masculin puis chez un chausseur ? Depuis bientôt un an, le président écologiste de la Métropole de Lyon se traîne avec le même costume et les mêmes chaussures défoncées. On sait qu’il n’a pas de problème d’argent puisque le président millionnaire émarge à 5 000 euros par mois et qu’il est le patron d’une entreprise de désamiantage florissante.

Juste un emploi du temps sans doute surchargé – mais qu’on ne reçoit plus, bizarre, bizarre 😊 – et surtout un gros problème d’incarnation de la fonction.

Même sa maman Nicole est affligée par son accoutrement… comme celui immortalisé le jeudi 29 avril 2021 et que notre fidèle lecteur Yann F a soumis à notre attention. Ce jour-là, Bruno Bernard recevait Hans-Dieter Lucas, ambassadeur d’Allemagne à Paris et Thomas Pröpstl, le nouveau consul général d’Allemagne à Lyon (photo ci-dessous).

« On tombe les masques le temps d’une photo devant l’exposition issue du musée Lugdunum. Réception à la Métropole de Lyon de l’ambassadeur d’Allemagne et du consul général de Lyon. Nos relations sont au beau fixes, anciennes et essentielles. » écrit sur Facebook Hélène Dromain, vice-présidente EELV en charge de la coopération internationale en postant la photo assortie d’une faute d’orthographe qui va bien…

Lyon – Allemagne, le match perdu de l’élégance

Nous avons choisi de zoomer la partie gauche de la photo et de comparer l’accoutrement des deux personnages les plus haut gradés… qui n’ont, manifestement, pas reçu la même éducation au protocole et au savoir-vivre. A gauche, le président écolo et à droite, l’ambassadeur d’Allemagne.

Le col de chemise de Bruno Bernard en vrac… contraste fortement avec la mise impeccable de l’ambassadeur qui porte une cravate, comme c’est l’usage dans le monde diplomatique. Son Excellence Hans-Dieter Lucas a boutonné sa veste ce qui évite le négligé-débraillé peu présidentiel de son hôte qui nous inflige la même veste élimée avec fausse pochette incrustée depuis juillet 2020.


Pas besoin de vous préciser lequel des deux personnages arbore un pantalon tire-bouchon… Mais c’est surtout au niveau des chaussures que ça pêche. Nous ne nous appesantirons pas sur celles impeccablement cirées de SE, mais ce sont les loques made in China de Bruno Bernard qui ont affligé Yann, notre lanceur d’alerte : « Ses shoes non mais vous avez vu ça sérieusement ?! Des pauvres baskets dégueulasses et complètement défoncées… shame on him ! »

Que dire de plus ?