Par Marco Polisson

Exclusif. Comme vous le savez, l’alimentation figure dans le top 5 des obsessions de la nouvelle municipalité écolo-communiste lyonnaise. La crise du covid-19 est un excellent prétexte pour servir ses desseins politiciens dans les écoles. Un nouvel épisode de la série #Lyon écolo.

Après 15 jours de vacances, les petits Lyonnais seront de retour dans leur salle de classe, ce lundi 22 février 2021. Et même s’ils sont très éloignés de la religion catholique, ils pourront – comme leurs parents – constater dans leurs assiettes que nous sommes en plein Carême.

La mairie écologiste s’apprête à faire passer, ni vu ni connu, l’une des mesures phares de son programme : imposer des menus vegan aux enfants scolarisés dans le primaire. Il était jusqu’à présent prévu d’instituer l’option d’un menu sans viande 2 fois par semaine, peut-on lire sur le site web de la ville.

La crise sanitaire va lui permettre de passer la démultipliée.

Selon nos informations, la Ville de Lyon* compte profiter des nouvelles mesures sanitaires nationales sur la restauration scolaire pour imposer un menu unique sans viande à la cantine tous les jours à compter du 22 février « pour servir plus rapidement les élèves et la fluidité des repas ». Et ce, dans ses 129 restaurants scolaires.

Cette ruse ne trompera personne Elle s’inscrit dans le combat quotidien que mènent les écologistes et leurs alliés extrémistes contre les agriculteurs pratiquant l’élevage en général et les bouchers en particulier. Qu’on en arrive à de pareilles extrémités dans la capitale de la gastronomie est d’une tristesse absolue.

Le plus drôle dans cette histoire, c’est de voir le petit Grégory (Doucet) – le nouveau maire qui a la phobie des églises au point de ne pouvoir pénétrer dans la basilique de Fourvière le jour du vœu des échevins – remettre au goût du jour cette séculaire tradition qu’est le Carême ! A l’insu de son plein gré, bien sûr !

Les voies du Seigneur sont décidément impénétrables…

*Au moment de la publication de cet article, nous n’avons – bizarrement – pas reçu de réponse à nos questions de la part  de la municipalité…