Lyon. Après les bouquinistes, les écologistes condamnent les derniers libraires du quai de la Pêcherie

26 avril, 2023 | POLITIQUE | 19 commentaires

Texte : Serge Tonioni * Dans la triste lignée des bouquinistes chassés par les écologistes au profit d’une piste cyclable (info Lyon People à lire ici), ce sont les libraires qui vont totalement disparaître du quai de la pêcherie. Un nouvel épisode anti-social de la série #Lyonécolo.

En effet alors que l’inconnu le plus célèbre de Lyon, Bruno Bernard, à la tête de la Métropole, vante actuellement le futur des quais de Saône du centre-ville dans une publicité, le libraire du quai de la pêcherie Philippe Lucas ne décolère pas depuis que les travaux visant à la fermeture de la Presqu’île ont commencé.

Le nouveau muret qui sépare la piste cyclable de la chaussée forme une barrière infranchissable en fauteuil roulant

« Ces travaux sur le quai sont une honte ! j’avais déjà attiré l’attention de la mairie lors de la création d’une voie cyclable le long de la Saône devant les Subsistances avec une bordure en béton pour permettre aux cyclistes de rouler en site propre. Or cette bordure en béton a tendance à se généraliser dans Lyon puisqu’on la retrouve aujourd’hui devant ma librairie… »

« Est-ce légal d’empêcher les handicapés de pouvoir se garer et de descendre de leur voiture ? » interroge le libraire.

« Aujourd’hui, c’est l’enfer, poursuit-il. Je ne peux plus ni monter ni descendre de ma voiture avec mon fauteuil d’handicapé devant ma librairie ». Mais pour le libraire le malaise est plus profond. Le quai de la pêcherie, l’un des plus petits quais de Lyon, était autrefois un lieu où les librairies rayonnaient. C’est grâce à elles que les bouquinistes se sont installés sur le quai avec le succès que l’on connaît contribuant largement au rayonnement de Lyon.

Aujourd’hui, il ne reste sur le quai que deux librairies qui vont fermer avant la fin de l’année. Son voisin a déjà rendu les clés et Philippe Lucas qui ne peut plus accéder à sa boutique cherche un repreneur. L’heure est grave ! Car avec ces plans d’urbanisation orientée et sans concertation c’est tout un pan du patrimoine lyonnais qui va disparaître… Merci qui ?

*Serge Tonioni, journaliste, est l’ancien délégué général du Club de la Presse de Lyon

> lire aussi : Déjà 8 500 signatures pour sauver la librairie du Vieux-Lyon

<a href="https://www.lyonpeople.com/author/marco" target="_self">Marco Polisson</a>

Marco Polisson

Rédacteur en chef
Co-fondateur du magazine.
En charge de la rédaction et responsable des partenariats.
Délégué à la protection des données RGPD

19 Commentaires

  1. Zygomar

    Ces incultes et méchants ne reculent décidément devant aucune ânerie surtout les plus grosses….De plus en plus pitoyables.

    Réponse
  2. Pommier

    D’ecologiste ils ont que le nom, de plus ils sont d’une incompétence totale pour gérer une métropole tout juste bon à gérer un hameau et encore ….vivement qu’ils dégagent ils ont pourri notre ville, elle est devenue sale et dangereuse

    Réponse
  3. Haut les coeurs

    Quand est-ce que cette dictature écolo va s’arrêter? Ecolo-communistes-extrême gauche, vous faites vraiment trop de mal à Lyon ! Il faut vraiment que les lyonnais se ressaisissent avant les prochaines élections. C’est inadmissible de faire partir les libraires et autres commerces.

    Réponse
    • Michel

      il suffit de lui créer une one place de stationnement réservée aux handicapés.
      c’est très bien toutes ces pistes cyclables en site propre. il faudrait pour certains arrêter de regarder l’ave6dans le rétro !
      lo

      Réponse
    • Anonyme

      Faudrait que vous alliez faire un tour dans une vraie dictature au lieu de dire des âneries pareilles !

      Réponse
    • Cra

      Entièrement ok avec vous comment réagir utilement

      Réponse
  4. Anonyme

    Je parie qu’il a voté pour eux !

    Réponse
  5. Anonyme

    le rayonnement de Lyon avec les bouquinistes? quelle blague

    Réponse
  6. Sylvie Mikaelian

    les écolos de Lyon m’ont dégouté de l’écologie, c’est scandaleux cette dictature du vélo…

    Réponse
    • Pol

      Offrez vous un dictionnaire .
      Le vélo n’est pas obligatoire mais fortement conseillé.
      Aussi pour faciliter la circulation !

      Réponse
  7. Bruno

    vous confondez tout. les libraires ne disparaissent pas à cause d’une piste cyclable. soyez sérieux. Le marché du livre d’occasion s’effondre depuis des années et accuser les verts de cette situation c’est de la manipulation politique.

    Réponse
    • Pol

      Très bonne analyse de Bruno sur le marché du livre.
      On pourrait mettre les bouquinistes et aussi le marché de l’art à Confluence,
      Ça aimerait ce quartier sans âme.

      Réponse
  8. Anonyme

    écolo bobo mougeon devonstruits tendance blaireaux

    Réponse
  9. Gallois

    C’est une honte . Vive l écologie anarchique… Lyon n est plus une ville où l’on aime flâner. Des vélos et trottinettes qui ne respectent ni les piétons ni les voitures. Grillent les feux rouges. C est beau les villes écologiques.

    Réponse
  10. Pol

    De plus en plus de cyclistes et trottinettes à Lyon et moins de voitures .C’est très bien .
    Même un maire d’arrondissement, je crois du 2 ème, s’est mis à la trottinette !
    A quand les journalistes et photographes de Lyon peuple .

    Réponse
  11. Lrigno

    ces vulgaires manges merde d ecolosss qui polluent la liberté au nom d un fachisme intelectuel non justifié et qui roulent avec des véhicules électriques à 70000 balles et quice croit pur….intellectuellement….croyez moi je les connais….

    Réponse
  12. Roux

    sachez Lyonnais que les écologistes détiennent la vérité et qu’ils ne peuvent pas se tromper, comme toute l’extrême gauche et leurs acolytes. Eux seuls ont les solutions, et ne vous aventurez pas à les contredire, vous passerez au mieux pour un ignorant, voir un réac, mais surtout pour un facho.

    Réponse
  13. fuente

    je trouve dramatique que cette pratique de l’écologie( pseudo écologie) pénalise de nombreux petits commerçants
    de plus cette généralisation à tout crin du vélo est très  » validiste » car tout le monde ne tient pas sur un vélo pour cause de mobilité, handicap ou douleurs invisibles etc

    Réponse
  14. Anonyme

    Si nous en sommes là c ‘est bien de la faute des lyonnais et de Gérard Colomb . Les bobos ecolos ce qu’ils veulent c’est la campagne à la ville, plus de bar et de restaurants au pied de leurs immeubles qu ils continuent et lorsque les commerçants auront désertés le centre ville alors là ils pourront décider de vivre à la campagne et enfin se révolter contre le chant du coq un peu trop matinal où les vaches qui dérangent avec leurs cloches autour du cou . Merci les bobos ecolos ! Ils créent des bouchons afin de dissuader les automobilistes de venir en centre ville . Ne parlons pas de ces bouchons qui sûrement ne polluent pas

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

Aujourd’hui

lundi 24 juin

Saint Jean-Baptiste


 

Recevez la newsletter

Restez informé en temps réel !

View More Results…