Par Morgan Couturier

Après « deux mois merdiques », selon son propre aveu, Emmanuel Faucon était dans l’expectative. La réouverture de ses restaurants lui a redonné le sourire.

Même derrière son masque, le patron du Bianca (et de la Brasserie des Brotteaux) ne cherchait pas à dissimuler son plaisir de retrouver le chemin de son restaurant, d’autant que pour sa réouverture, les clients n’ont pas manqué.

De bon augure pour la suite, bien que le restaurant doive revoir sa configuration à chaque service, en fonction des réservations. Résultat, l’établissement va fluctuer entre 60 et 80 couverts, selon la propension de ce dernier à maximiser l’accueil de groupes.

« On fait tout pour que le client ressente le moins possible la contrainte »

« Il faut s’adapter. C’est compliqué, mais la vie est compliquée », philosophe ainsi le maître des lieux. Particulièrement vigilant, le boss n’a pas lésiné sur les moyens pour rassurer et attirer la clientèle, à l’image de l’installation de distributeurs de gel hydroalcoolique ou du port du masque rendu inévitable.

Pour autant, si ces contraintes auraient pu être de nature à freiner les visites, le Bianca n’a pas mis longtemps à se rassurer, en atteste de la réalisation dès le premier jour, de services particulièrement compétitifs.

« On fait tout pour que le client ressente le moins possible la contrainte », soutient Emmanuel Faucon, convaincu par le succès de sa carte, lisible via QR Code. On n’arrête pas le progrès, car seule la finalité importe : retrouver le doux parfum des assiettes du Bianca.

1, place Jules Ferry – Lyon 6e – Tél : 04 78 41 68 10.
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 15h et de 19h30 à 22h.
Plus d’informations sur www.bianca.rest