Par Morgan Couturier

Souhaitant préserver les commerçants lyonnais du déclin économique promis par certains spécialistes, Yann Cucherat a réitéré son souhait de dynamiser l’économie locale, via la mise en place d’une plateforme valorisant les circuits-courts : Fabalyon.fr

Ecrire l’histoire, telle fut l’ambition d’Amazon. 26 ans après sa création, Yann Cucherat espère marcher sur les mêmes plates bandes que le géant américain, avec son « À ma zone lyonnais ». Un projet ambitieux, que le candidat à la mairie de Lyon souhaite restreindre à la capitale des Gaules. Comme son nom l’indique, l’ancien gymnaste n’a nulle intention de titiller les géants du e-commerce.

L’élu aspire simplement à dynamiser l’économie locale, avec un modèle jugé plus « vertueux » pour les commerçants et artisans lyonnais. « Dans quelques semaines, les effets d’une crise économique majeure vont se faire ressentir. Je n’imagine même pas une seconde rester inactif face à cette réalité », dépeint l’actuel adjoint aux sports et au tourisme.

Un système de livraison écologique

Déjà favorable au développement d’un label « fabriqué à Lyon », initié fin 2019, Yann Cucherat entend poursuivre sur cette lancée, avec le lancement d’une plateforme numérique censée valoriser le savoir-faire lyonnais et promouvoir les circuits-courts.

Baptisée Fabalyon.fr, cette dernière permettrait aux entreprises concernées de faire la promotion de leurs produits sur la toile, un terrain de jeu de plus en plus apprécié des consommateurs.

Le destin de ce projet lié aux résultats des élections

Un deal gagnant-gagnant dans lequel le candidat à la mairie de Lyon s’engage à respecter « une démarche exemplaire et responsable avec une juste rémunération pour les commerçants et un modèle de livraison zéro empreinte carbone ». « Lyon a souvent été précurseur, elle le sera aussi avec cette innovation qui implique tant le consommateur que le commerçant », poursuit-il.

Intriguant, ce projet novateur reste néanmoins assujetti aux résultats des élections, sa mise en place étant dépendante du choix des Lyonnais. Dans les urnes, les électeurs sont donc invités à passer commande. Pour Fabalyon.fr, livraison ce dimanche ?