Par Morgan Couturier

Soucieux de soutenir l’activité des entrepreneurs, artisans et agriculteurs de la Région victimes de la crise sanitaire liée au coronavirus, Laurent Wauquiez a décidé de leur venir en aide, avec l’instauration d’un plan d’urgence chiffré à 600M€.

« Quand chacun s’aide, personne ne se tue ». Laurent Wauquiez a beau être né entre Rhône et Saône, les proverbes francs-comtois ne semblent pas lui échapper. Quelques jours seulement après avoir commandé près de 2 millions de masques et instauré une aide d’urgence de 100 millions d’euros, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a passé la démultipliée.

D’où l’instauration d’un plan complet de 600M€ destiné « aux entrepreneurs, artisans, agriculteurs et professions libérales qui subissent les conséquences » de la crise sanitaire actuelle. Un geste appréciable, rendu possible par « la situation budgétaire saine » de la Région, laquelle ne manquera pas de soulager les entrepreneurs via un vaste programme d’aides.

Bâti sur quatre axes, ce dernier prévoit notamment l’accélération des délais de paiement et de versement des avances de subvention, des avances qui pourraient même être doublées dans certains cas spécifiques. Laurent Wauquiez a demandé aux banques de suspendre l’amortissement des prêts de trésorerie accordés par la Région pour une durée de six mois. Une suspension tout aussi valable pour les associations et autres organismes versant un loyer à la Région.

Face aux besoins en trésorerie, Wauquiez introduit un prêt à taux zéro

Parmi les autres mesures concrètes, la Région participe au fonds de solidarité national d’un fonds de solidarité (estimé à 114M€ sur le seul mois de mars, ndlr). Il s’agit de garantir une rémunération d’urgence aux professionnels sinistrés par l’arrêt total de leur activité (1 Md€ par mois).

Les entreprises éligibles sont les TPE (de 0 à 10 salariés inclus) dont le dernier CA est inférieur ou égal à 1 M€ (soit 391 000 entreprises dans la région) qui ont fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public entre le 1er et le 31 mars OU qui ont subi, en mars 2020, une perte de CA supérieure à 70 % du CA par rapport au CA de mars 2019 (ou CA mensuel moyen pour les entreprises de moins d’un an).

Pour soulager la trésorerie des entreprises, et leur permettre d’honorer leurs charges, l’institution procède à l’instauration d’un « prêt Région Auvergne Rhône-Alpes », à taux zéro ou maximum 1%, d’un montant de 20 000 à 50 000 euros, d’une durée de 7 ans, lequel pourrait permettre de débloquer jusqu’à 265 M€. En partenariat avec la BPI.

« C’est un véritable pont aérien que nous mettons en place pour sauver la trésorerie de nos entreprises et ainsi préserver l’emploi dans notre région. Nous n’oublions personne et nous veillerons à répondre à chaque difficulté rencontrée par nos acteurs économiques », assure Laurent Wauquiez.

Les filières les plus exposées vont bénéficier d’un soutien particulier. Bâtiment et travaux publics : 15 M€. Transports : 20 M€. Tourisme et hébergement : 20 M€. Culture : 15 M€. Entreprises de l’événementiel : 5M€.

La Région qui promet de n’abandonner personne en bord de route a ouvert un numéro vert unique Etat-Région, gratuit, afin d’assurer une information globale, coordonnée et continue aux entreprises. Du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00 : 0805 38 38 69