Par Morgan Couturier

Organisée à la Bourse du Travail, la 14e édition du concert du gouverneur militaire de Lyon a mis en lumière les soldats blessés et disparus au combat. Le tout, en récoltant des fonds au profit de l’association Terre Fraternité.

Ce n’était pas encore l’Olympia, la Halle Tony Garnier ou la salle 3000, mais à entendre défiler les morceaux classiques comme contemporains de la 14e édition du concert du gouverneur militaire, la partition fut tout aussi remarquée. Saluée aussi, par quelque 850 personnes réunies à la Bourse du Travail. Une belle réussite pour le général Gilles Darricau et son corps d’armée.

Fraîchement nommé, celui-ci en a profité pour rappeler en quoi la cause des blessés lui tenait à cœur. Une introduction solennelle avant une partition plus joviale, incarnée par l’entrée en scène des musiciens, dont l’orchestre des Ecoles Militaires de Santé de Lyon-Bron (EMSLB).

Une vingtaine d’élèves officiers puis la musique de l’Artillerie se sont alors chargés d’emporter les spectateurs dans un défilé musical, où The Weekend côtoya la marche des blessés. Restait alors le clou du spectacle : une évidente Marseillaise entonnée par le public, les choristes et leurs enseignants. Un rappel ultime au bicentenaire de Napoléon et plus encore, aux disparus de la Grande Guerre…