Par Morgan Couturier

À l’occasion de son introduction dans la métropole de Lyon le 1er septembre dernier, le nouveau service d’autopartage, Leo&Go s’est présenté au public, dans les locaux de La Maison à Gerland. Forte de ses 300 véhicules, la plateforme souhaite « transformer la façon dont on se déplace ».

Une excursion est ainsi faite, elle rappelle que voyager, est évoluer. L’idée veut aussi qu’elle soit un moyen d’avancer, de se projeter vers l’avenir, comme tend à le partager Leo&Go, le tout nouveau service d’autopartage déployé entre Rhône et Saône. Fruit de l’expérience de la société Vulog, leader mondial des technologies de mobilité partagée, voilà donc 300 véhicules en libre accès, prêts à déplacer les idées, et ainsi rappeler que « la mobilité est devenue un vrai sujet ».

« Notre ambition est de promouvoir les mobilités douces. On veut que chacun trouve une voiture près de chez soi », a d’ailleurs promis Vincent Frey, le responsable du projet.

Il en va ainsi, depuis le 1er septembre 2021, voilà les déplacements permis, au moyen d’une simple réservation sur son smartphone. Pour quinze minutes ou pour trente jours. Qu’importe, 100 Peugeot e-208 électrique et 200 Toyota Yaris hybride se chargent d’élargir le champ des possibles. Avec pour seule contrainte, l’obligation de camper à Lyon, à Villeurbanne ou à l’Aéroport de Lyon – Saint-Exupéry, une fois son tour terminé.

« Nous sommes ouverts à l’idée d’étendre cette zone de service », a néanmoins sous-entendu le responsable. Mais pour l’heure, l’idée est de réussir le démarrage. Chose faite, Leo&Go comme ses utilisateurs, auront plaisir à lâcher les chevaux ! À moindre frais !

La Maison
Mardi 31 août 2021