Par Morgan Couturier

Pour la 17e année consécutive, l’association Les 111 des Arts renouvelle sa vente de tableaux. Une démarche artistique vouée à récolter des fonds au profit de la lutte contre les maladies infantiles qui, dans le contexte actuel, se fera exclusivement en ligne. Une première.

Entre ses mains gît ce pouvoir, l’artiste transforme tout sur son passage. Après les formes et la matière, même la maladie ne semble pas avoir la force d’échapper à cette implacable vérité, si l’on en croit le potentiel de 111 des Arts, cette association œuvrant pour le bien-être des enfants atteints de graves maladies.

Annette Pral

Un panorama souvent obscur que l’entité lyonnaise, parrainée par Christian Têtedoie, se charge d’améliorer et d’éclaircir au fil du temps et de ses expositions-ventes, qu’elle organise entre Rhône et Saône depuis maintenant 17 ans. Et si le cru 2020 doit également affronter le virus du Covid-19, l’association n’entend pas répudier pour autant son costume de bienfaiteur,

Contrainte et forcée de se détacher de son incontournable exposition dans l’Atrium de l’Hôtel de Ville, l’événement caritatif initialement prévu du 21 au 29 novembre prochain, doit donc se résoudre à être retouché, ou plutôt à s’adonner à un support inhabituel : celui de la vente en ligne.

Des images pour adoucir les maux

Une exhibition exceptionnelle, mais nécessaire pour que les 111 artistes, reconnus ou émergents, puissent se prêter à ce jeu de la créativité, où chacun d’eux est invité à réaliser des œuvres pour le compte des enfants hospitalisés de l’IHOPe et de la recherche sur les cancers pédiatriques.

Et même si admirer une œuvre perd de son charme… sur la toile, l’association Les 111 des Arts convie tout de même les amateurs à s’amouracher pour ces 222 œuvres uniques, vendues du 16 novembre au 16 décembre 2020, au prix de 92€ l’œuvre non-encadrée (44€ pour l’association, 48€ pour l’artiste, ndlr), auxquels s’ajoutent 13€ de frais de port pour l’envoi dans une boîte carton-mousse et 30€ de cotisation à l’association.

Marie Ferrand

Un total de 135€ que les acheteurs pourront éventuellement agrémenter de cadres (vendus 19€), à récupérer chez Arts 2000, une fois le confinement terminé. Bien qu’expérimentale, la méthode tente de suivre la voie royale tracée par le traditionnel « cash and carry », dont l’efficacité a encore été prouvée cette année, avec quelque 50 000€ promis à l’IHOPe du docteur Perrine Marec-Bérard.

50 000€ remis cette année à l’IHOPe de Lyon

De quoi sensiblement améliorer le quotidien et les conditions de vie de ces jeunes enfants atteints de cancers et autres leucémies. Après tout, la vie elle-même « est une œuvre d’art » disait Georges Clémenceau. Mieux, « il n’y a pas de plus beau poème que de vivre pleinement ». La maladie chassée de ce tableau, l’association Les 111 des Arts n’aspire dès lors qu’à un seul horizon : « rendre l’atmosphère de l’hôpital beaucoup moins triste et ennuyeux » pour les enfants !

Vente en ligne Les 111 des Arts
222 tableaux (soit 2 par artiste) seront mis en vente sur internet, du lundi 16 novembre au mercredi 16 décembre, sur le site
www.les111desartslyon.com.
Au fur et à mesure des ventes, de nouvelles œuvres seront remises sur le circuit.
Des dons sont possibles et déductibles fiscalement. Enfin, des billets de tombola sont également mis en vente au prix de 10€, pour tenter de remporter un tableau grand format de Benoît Defosse.
Le tirage au sort se fera le mercredi 16 décembre, à 16h, par un jeune enfant de l’hôpital.

Nathalie Cugnod